12 octobre 2005

Solitude citoyenne

Qui n’a jamais ressenti une sensation de solitude dans un groupe ou dans une foule ?

C’est une sensation abominable car on a l’impression d’être déconnecté alors que les autres continuent à vivre et à bouger.

L’actualité et ses intervenants semblent parfois se liguer pour vous mettre en condition :

Sécurité sociale

Jacques CHIRAC
"Le déficit demeure trop élevé", même si la réforme de la Sécurité sociale "avance", a estimé mercredi Jacques Chirac lors du Conseil des ministres, au sujet du budget de la "Sécu" pour 2006.

"Sans la réforme, le déficit de l'assurance maladie aurait été de 16 milliards d'euros. Il devrait être ramené à 8 milliards d'euros cette année"

"Pour que l'assurance maladie retrouve durablement le chemin de l'équilibre", il faut, selon Jacques Chirac, "renforcer la logique de responsabilité de chacun des acteurs".

Jean-Marie Le GUEN
« En diminuant les remboursements de certains actes médicaux, le gouvernement organise la "privatisation" de la Sécurité sociale, a prévenu mercredi le député socialiste de Paris Jean-Marie Le GUEN.

Interrogé sur le forfait de 18 euros qui restera à la charge des patients ou de leur mutuelle pour les actes médicaux coûteux, Jean-Marie Le GUEN a estimé sur France-2 que "ça s'appelle la privatisation de la Sécurité sociale".

Grippe aviaire

Philippe DOUSTE BLAZY
La France demande à la Commission européenne d'envisager "sans retard" des mesures pour enrayer une éventuelle épidémie de grippe aviaire.

"En ce qui concerne les mesures vétérinaires, la France demande à la commission de bien vouloir envisager sans retard deux choses", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy.

Jean-François COPE
« La mobilisation est absolument totale, et ce depuis deux ans", a souligné mercredi le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé au sujet de la grippe aviaire.

"La France, appliquant le principe de précaution, a pris, au fur et à mesure du temps, un certain nombre de dispositions", a-t-il souligné lors du compte-rendu du conseil des ministres. "Le dispositif en France est en permanence adapté en fonction de l'évolution des informations dont on dispose".

Parti socialiste

Henri EMMANUELLI
A un mois du Congrès socialiste, le député des Landes Henri Emmanuelli déplore mercredi que la majorité du PS "ressemble plus à un attelage défensif qu'à une coalition dynamique".
"Je trouve que la majorité du parti manque de cohérence et de clarté", déplore Henri Emmanuelli dans "Libération". "Elle ressemble plus à un attelage défensif qu'à une coalition dynamique".

Jack LANG
L'ex-ministre socialiste de la Culture, Jack Lang, estime dans un entretien publié mercredi dans le magazine VSD que Laurent Fabius "peut rallier la majorité (du PS) à tout moment".

Sondage du mardi 11 octobre

IFOP
« La cote de popularité du président Jacques Chirac gagne 4 points en octobre, avec 42% de Français déclarant approuver son action, tandis que celle de Dominique de Villepin baisse de 6 points avec 49% d'approbation, selon un sondage Ifop à paraître dans Paris Match jeudi. »

BVA
« La cote de popularité de Jacques Chirac chute de sept points en octobre, à 39%, tout comme que celle de Dominique de Villepin, en baisse de six points, à 40%, selon le baromètre politique BVA paraissant jeudi dans l'hebdomadaire "L'Express" »


Après avoir lu cette courte "moisson", vous n’avez pas l’impression de vous sentir seul, très seul avec vos problèmes quotidiens ?

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Le problème est que personne n'a confiance aux politiques. Il y a eu trop de mensonges. Il me semble que avec tous ces gens qui sont tous sortis de l'ENA on arrivera a rien!
Une petite idée
Il faut faire passer les impots des entreprises de 33% a 9%. Una partie de
l'argent ainsi recolté par les entreprises doit servir pour augementer les petits salaires de au moins 30%. Le reste servira pour augmenter la competitivité et favoriser la création de nouveaux emplois.

MichelP92 a dit…

Oh la belle idée, et pourquoi exonérer les entreprises d'impôts ?

1 - les impôts servent l'ensemble de la nation

2 - si baisser les impôts sert à quelque chose, c'est à augmenter les bénéfices, pas à diminuer les charges naturelles des sociétés. Pour produire il faut de la main d'oeuvre. Pour vendre il faut produire. A la fin on regarde si l'entreprise a fait des bénéfices. A ce moment-là on lui payer des impôts. Le lien est donc indirect et soumis au bon vouloir des actionnaires, entre bénéfice et salaires.

3 - Augmenter les salaires agit directement sur la motivation des employés à plus et mieux produire et vendre.

@+

MP