05 août 2008

Soutenir les prisonniers chinois tout en fermant sa g.....

Le co-président du groupe des Verts au Parlement européen, Daniel Cohn-Bendit, a affirmé dimanche avoir transmis à Nicolas Sarkozy trois listes de prisonniers politiques chinois dont il souhaite que le président français réclame la libération lors de sa visite à Pékin en août.

"Nous avons transmis par lettre à Nicolas Sarkozy trois listes", a déclaré M. Cohn-Bendit.

"La première est celle que le Parlement européen et le groupe des Verts avaient demandée dans des résolutions". "La deuxième nous a été fournie par le Comité d'organisation du boycott des Jeux olympiques de Pékin et la troisième par l'organisation Human Rights Watch", a-t-il détaillé.

L'Eurodéputé a effectivement transmis il y a quelques jours des noms de prisonniers, a-t-on confirmé dimanche à l'Elysée. Ces noms "sont à l'étude" au ministère des Affaires étrangères, a-t-on précisé.

M. Cohn-Bendit a assuré que le chef de l'Etat français lui avait "demandé de lui remettre une lettre, et on lui a remis ces trois listes".

Le 10 juillet, dans l'hémicycle du parlement européen de Strasbourg, l'élu des Verts avait de façon très virulente reproché à Nicolas Sarkozy sa décision de se rendre à la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Pékin le 8 août, estimant que c'était "minable".

Le président "m'a appelé le lendemain ou deux jours après Strasbourg, pour me dire qu'il tenait à la liste, qu'il tenait à intervenir et qu'il me rappellerait avant de partir", a déclaré M. Cohn-Bendit.

Nicolas Sarkozy a assuré qu'il évoquerait les cas des prisonniers lors de sa visite à Pékin, a affirmé M. Cohn-Bendit. Source GOOGLE/AFP

Cette liste dans la poche, on se dit qu'en fin de compte, il y a peut être un tout petit signe de détermination française.

C'était sans compter sur notre brillant Secrétaire d'Etat aux sports qui a voulut montrer à quel point la France est et restera éternellement la patrie des droits de l'homme.

Le secrétaire d'Etat aux Sports Bernard Laporte a affirmé vendredi qu'il ne souhaitait pas qu'un quelconque message politique vienne perturber le déroulement des Jeux Olympiques de Pékin qui s'ouvrent vendredi.

"Il faut protéger cet événement. Je suis convaincu que le fait d'y aller obligera (la Chine) à s'ouvrir et fera en sorte que ce pays évoluera", a déclaré Bernard Laporte sur RTL.

"Ça ne me regarde pas, ça le regarde lui", a répondu par ailleurs le secrétaire d'Etat aux Sports, à propos d'une prise de position éventuelle de Nicolas Sarkozy sur le dossier des droits de l'Homme.

"Il y a rarement eu des présidents de la République qui assistent aux Jeux Olympiques", a rappelé M. Laporte qui pense que "Nicolas Sarkozy y va parce qu'il est un passionné de sport avant tout" et qu'il "a envie de donner un message d'encouragement aux athlètes" français.

"Est-ce qu'ils n'y vont pas parce qu'ils boycottent ou parce qu'ils n'aiment pas les Jeux Olympiques ?" s'est enfin interrogé M. Laporte au sujet des absences de Gordon Brown, Angela Merkel et Silvio Berlusconi. Source La Tribune/AP

Magnifique plaidoyé pour un monde ... meilleur

Crédit montages
Le Blog du CHI

1 commentaire:

Gaël a dit…

merci pour ces infos !

Bernard Laporte est vraiment un grand homme, ça y est je n'en doute plus !