05 décembre 2008

Quand l'UMP prend les salariés pour des con ... nectés

Cette fois-ci, on ne rigole plus. Notre Chef de l'Etat va relancer l'emploi sous toutes ses formes et irra chercher tout ce qui est nécessaire "avec les dents" quoi qu'il arrive.

De son côté, l'UMP, toujours prête à rendre service, cherche des pistes ou solutions susceptibles de créer de l'emploi.

Ainsi, sur son site Web elle nous fait un compte rendu du premier "Rendez-vous de l'emploi" qu'elle organisait.

Compte tenu des licenciements préventifs et du chômage technique dans l'industrie, on pouvait s'attendre à un débat axé sur le développement d'industries de main d'oeuvre ou de dynamisation de bassins d'emplois ou même de clusters (chers à Christian Blanc) technologiques. Et bien non, le "Rendez-vous de l'emploi" a porté sur : Le télétravail : alternative aux délocalisations

Extrait du texte publié sur le site de l'UMP

Parmi les pistes de l’UMP pour enrayer la crise, figure la relance du télétravail. L’objectif du premier "Rendez-vous de l'emploi" était de dresser l’inventaire des obstacles auquel est confronté le télétravail et d'apporter des solutions techniques de politiques nécessaires à son réel développement.

Parmi leurs propositions pour enrayer la crise économique actuelle, les « Ateliers du changement » que l’UMP a mis en œuvre en octobre et novembre derniers, ont retenu celle de la relance du télétravail.

De nombreux travaux de qualité ont été fournis sur cette question (rapports parlementaires notamment- Rapport Pierre-Morel à l’Huissier NDLR), un accord interprofessionnel a été signé en 2005, et le plan de développement de l’Economie Numérique présenté par Eric Besson au nom du Gouvernement retient pour sa part plusieurs actions à réaliser pour développer le télétravail.

L’UMP a la volonté de promouvoir ce mode nouveau de travail en faisant l’inventaire des obstacles auquel il est confronté et en apportant les solutions techniques de politiques nécessaires à son réel développement.

Le télétravail : alternative aux délocalisations

Parmi les pistes de l’UMP pour enrayer la crise, figure la relance du télétravail. L’objectif du premier "Rendez-vous de l'emploi" était de dresser l’inventaire des obstacles auquel est confronté le télétravail et d'apporter des solutions techniques de politiques nécessaires à son réel développement ... / ...

Outre le fait que les salariés qui ont perdu ou sont en passe de perdre leur emploi auront la sensation que l'UMP se fout de leur gueule, Il est intéressant de se poser la question de la nouveauté de cette proposition.

Il existe bien une proposition de loi N°1194 du 31 octobre 2008 "visant à promouvoir le télétravail en France" mais en cherchant un peu, on trouve un document du "Forum des droits de l'Internet" qui indique :

Le rapport présenté le 10 novembre 2006 au Premier ministre par Pierre-Morel à l’Huissier, député de la Lozère, rappelle l’enjeu du télétravail dans la modernisation de l’économie française. Fruit d’un travail approfondi, ce travail parlementaire s’inspire notamment de la Recommandation du Forum des droits sur l’internet sur le télétravail.

Le rapport fait suite à la mission sur le développement du télétravail en France confiée par le chef du gouvernement au député de la Lozère, par décret du 16 mars 2006. Épaulé par Jean-Claude Barrois, contrôleur général économique et financier, et par Christian Gal, inspecteur général des affaires sociales, le parlementaire a auditionné l’ensemble des partenaires sociaux et des acteurs intéressés par le télétravail au niveau national (entreprises, collectivités, organisations professionnelles et syndicats, tissu associatif). Se situant dans une perspective internationale et comparée, la mission s’est déplacée en Suède, pays à l’avant-garde en matière d’utilisation des technologies de travail à distance. Les systèmes italien, japonais, espagnol et américain ont également été pris en considération.

Dans le secteur privé, Monsieur Morel à l’Huissier propose six actions :

- la prise en compte du lieu où le travail est effectivement réalisé par le télétravail, et non celui de l’implantation de l’entreprise, pour bénéficier des avantages fiscaux (ZRR, ZUS…) ;
- la formation initiale et continue des professionnels à l’utilisation des TIC et au télétravail (en particulier dans les CFA) ;
- la coordination des projets, leur suivi et leur évaluation au sein d’une structure déconcentrée placée au niveau des DDTEFP ou DRTEFP ;
- l’instauration d’une présomption d’accident du travail lorsque la situation de télétravail a été formalisée par le contrat de travail et que l’accident survient au domicile dans le cadre de la réalisation de ses missions et pendant la période d’exécution de la charge de travail ;
- l’amélioration des conditions de travail du télétravailleur (ergonomie du poste) ;
- la création d’un statut micro-social, à l’image du statut micro-fiscal. - Source : Forum des droits de l'Internet

Et oui, vous avez bien lu : 10 novembre 2006

En étant plus scrupuleux dans les recherches, on finit par s'apercevoir que notre député a surtout retenu les préconisations du Forum des droits de l'Internet publiées en ... 2002

... / ... Le Forum des droits sur l’internet a été mandaté, fin juillet 2003, par le Ministre des Affaires Sociales, du Travail et de la Solidarité, pour analyser les différentes formes de télétravail, mesurer leur impact et contribuer ainsi au développement d’un droit conventionnel adapté.

La recommandation publiée aujourd’hui est le fruit d’un an de travaux d’un groupe de travail inter-disciplinaire, constitué de juristes, de sociologues, de praticiens du télétravail, de représentants des administrations concernées et de membres du Forum. Les partenaires sociaux ont été étroitement associés aux travaux et les internautes ont été impliqués par le biais d’un appel à témoignages sur le site internet du Forum.

Le Forum s’est attaché dans cette recommandation à considérer le télétravail dans toutes ses dimensions : mesure de la charge et du temps de travail, équipement informatique, santé et sécurité, lien avec les institutions représentatives du personnel… « Le télétravail doit intervenir dans le cadre d’une confiance partagée entre l’employeur et le salarié, pour devenir un pari gagnant pour tous. Cela passe par des règles de bonne conduite et plus de formalisme dans certains cas » a déclaré Isabelle Falque-Pierrotin, présidente du Forum des droits sur l’internet.

Nota : Le Forum des droits sur l’internet avait rendu publique le 14 décembre 2004 une Recommandation sur « Internet et relations du travail » qui à la lecture s'avère être la source quasi intégrale du copier/collé réalisé par les parlementaires dans leur proposition de loi du 31 octobre ... 2008

Mais au fait, qui est le Forum des droits de l'Internet ?

Selon les mentions légales du site, La directrice de la publication est Isabelle Falque-Pierrotin, Déléguée générale du Forum des droits sur l’internet.

Et qui est Isabelle Falque-Pierrotin ?

Elle est Conseiller d’Etat, déléguée générale du Forum des droits sur l’internet dont la création remonte à mai 200. Son ministère de tutelle est le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Elle est également membre de la CNIL.

Elle déclarait en ... 2001 au Journal du Net

JDNet - Pourquoi se pencher aujourd'hui sur les usages de l'Internet au travail ?

Isabelle Falque-Pierrotin. Il y a deux raisons à cela. La première est que l'Internet suscite de nombreuses questions au sein des entreprises. Quelques exemples : votre entreprise exerce-t-elle un contrôle sur l'utilisation de l'Internet au travail ? S'est-elle dotée d'une charte d'utilisation ? Les représentants du personnel utilisent-il Internet dans le cadre de leur mission ? C'est un sujet extrêmement concret qui touche 15 millions de salariés en France. La seconde raison, c'est que l'entreprise illustre très bien le croisement des intérêts publics et privés ... / ...

JDNet - Avez-vous un exemple concret de cette concertation ?

Ce que l'on est en train de faire sur les usages de l'Internet au travail illustre ce processus. On réunit autour de la table des experts (professeurs de droit, sociologues, etc.), des acteurs économiques (responsables de grandes entreprises comme Renault), des administrations (direction des relations du travail, etc.). On leur demande, dans la mesure où les nouvelles technologies vont modifier les usages dans le milieu du travail, quelles sont les réponses que vont apporter le chef d'entreprise, l'entreprise elle-même et la loi ou les accords syndicaux. Il va y avoir vraisemblablement une redéfinition des responsabilités de chacun ... / ... Source JDN

Formidable ! L'UMP est décidément maître en écologie et en développement durable puisqu'elle est capable de recycler des vieux rapports en concept novateur et Eric Besson un réel visionnaire puisque son plan de développement de l’Economie Numérique retient pour sa part plusieurs actions à réaliser pour développer le télétravail.

Quant à ceux qui ne connaissent pas l'informatique ou qui ne peuvent installer une chaine de production dans leur 2 pièces, l'UMP organisera certainement une autre "Rendez-vous de l'emploi" Après tout, c'est une question d'habitude puisque le futur du service public audiovisuel devrait se résumer à remettre en place l'ORTF ...

Montage
Le générateur de Couv

1 commentaire:

Rébus a dit…

J'ai du le dire dans 50 commentaires, sur 50 sujets différents et autants de site mais ils sont vrament, et totalement, en dehors de la réalité.