02 avril 2009

Philippe Val va être nomé directeur de France Inter par Nicolas Sarkozy

Slovar les nouvelles vous le savez soutient Siné Hebdo que nous considérons comme le véritable héritier du GRAND Charlie Hebdo.

Nous avions publié, lors du licenciement de Bob Siné un article intitulé : "Philippe VAL ou la deuxième mort de Charlie Hebdo"

Extraits :


... / ...Tout simplement parce que Philippe VAL a transformé un mythe en un fanzine qui ne dérange plus grand monde à part quelques religieux tatillons. Philippe VAL a transformé un brûlot en mag pour bobos amusés dont seule la couverture essaye encore de donner le change ... / ...

Que crains Philippe VAL ?
Que l'embourgeoisement de son journal ne soit remis en cause par un vieux guerrier anti conformiste ?
Que quelques philosophes ou grands intellectuels arrêtent leur abonnement à Charlie ?

Il semble que l'affaire des caricatures de Mahomet et la couverture de Charlie de cette époque ait sappé la résistance nerveuse de Philippe VAL. A moins que ce ne soit le soutien de Nicolas SARKOZY à cette époque ?

Rappel :Alors que Charlie Hebdo, poursuivi après la publication de caricatures du prophète Mahomet pour "injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une religion" par la Grande mosquée de Paris et l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), deux composantes du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), répond depuis ce matin de ces accusations devant le tribunal correctionnel de Paris, Nicolas Sarkozy affirme dans une lettre lue à l'audience par l'un des avocats de l'hebdomadaire satirique : "Je tiens à apporter mon soutien à votre journal qui s'inscrit dans une vieille tradition française, celle de la satire". La peur n'évite pas le danger M. VAL, et si la peur l'emporte sur tout le reste que penser de votre vue de l'impertinence ? Impertinence, nous vous le rapellons, sans laquelle le journal que vous dirigez n'aurait jamais existé

J'avais déja du mal ces derniers temps à acheter Charlie en raison de la faible qualité de son contenu. Cette fois-ci lorsque j'aurai cette envie, je me plongerai dans la lecture d'un livre qui m'a été récemment offert et qui montre et parle des années Charlie. Les vraies !!!

Pour finir, j'aimerais pasticher Diane Dufresne et sa "Chanson pour Elvis".

Tu vieillis mal, Charlie
T'aurais p't'êt dû mourir
Comme Marilyn ou Janis
T'avais pas l'droit d'vieillir

Décidément M. VAL, vous êtes un imbécile que j'espère ... malheureux. Rendez-nous Charlie

Et puis aujourd'hui au gré de mes surfs dans l'actualité, j'apprend que Nicolas Sarkozy a choisi le patron de Charlie Hebdo pour diriger l'antenne de France Inter. Sa nomination pourrait avoir lieu après l'arrivée de Jean-Luc Hees à la tête de Radio France.

Le Nouvel Obs écrit : "Hees et Val sont de vieux amis et Philippe Val est aussi un ami de Carla Bruni…Dans ce qu’il faut appeler l’"affaire Charlie", Philippe Val a aussi été un défenseur, de facto, du fils et de la belle fille du président de la République. Voila qui peut donc expliquer le choix de Val par l’Elysée ... / ...

L'éditorialiste du Nouvel Obs ajoute : "Si Val est bien confirmé, la gauche sera fort embêtée pour critiquer les choix de l’Elysée en matière de nomination dans l’audiovisuel" Et là, nous ne sommes pas d'accord car cela fait très longtemps que Philippe Val a quitté la gauche active pour se réfugier dans le giron des philosophes amis du Président. Val ne représente plus que lui même et son ambition.

Alors vraiment, pourquoi la gauche aurait le moindre complexe pour le critiquer s'il ne fait pas correctement le travail pour lequel il va être embauché !!!

Choron, avec tout le respect du à ta famille il vaut mieux que tu sois mort plutôt que d'apprendre ça !!!

La rédaction de Slovar souhaite faire passer un message personnel à Philippe Val : "Tu vois camarade le rubicon n'est pas si difficile à passer. Ne reste plus qu' trouver de gentils petits mickeys pour les pages de Charlie Hebdo"

7 commentaires:

gauchedecombat a dit…

cher Slovar, ton billet a un jour de retard !

enchere a la baisse a dit…

Blog intéressant! :)

b.mode a dit…

Chronique d'une mort annoncée. Celle de France Inter. C'est la pire nouvelle de la semaine !

Florent a dit…

Autant je préférais Val à Siné (dont je ne ferais pas le procès ici), autant là je me sens trahi par Val.

J'aimais bien le Val "pamphlétaire réformiste", celui, justement, qui faisait chier tous les Siné du monde en défendant des positionnements réformistes avec le ton tépadgôche dont aime à user la gauche radicale...

Mais quand le type qui a écrit "les traîtres et les crétins" confirme aux "crétins" que, en effet, lui est bien un traître, ça fait mal.

elchaputoy a dit…

J'étais fidèle de Charlie. J'ai lâché au moment de la constitution européenne. Je me suis sentie trahie.
Depuis quelques temps, alors que je suis une fan de la matinale de France Inter, j'ai tendance à zapper le vendredi car les déclarations peudo-revendicatives moraliste et extrêmement consensuelles me donnent l'impression d'utiliser la bande passante radiophonique nationale (et donc mes impôts) pour noyer le poisson.
Je ne suis pas étonnée. Malheureument.

Longue vie à ton blog. Amitiés

dalyna a dit…

Au moins, il sera fidèle à ses idées et à ce qu'il est à présent!

goo a dit…

le véritable agenda de cette nomination de P. Val est selon moi , non pas la disparition de l'humoriste de la matinale mais celle de D. Mermet et de son émission Là bas si j'y suis.Cette emission fédère tant dans son contenu que dans ses marges. Et ceci au travers des repères de "là -bas" qui sont autant de comités citoyen et locaux. Coupons la tête et le corps suivra. Pas sûr...