15 avril 2010

Chômage : Même le médiateur de Pôle emploi jette l'éponge !

Le premier médiateur de Pôle emploi aura tenu un peu plus d'un an et claque la porte !

En effet, le médiateur de Pôle Emploi Benoît Genuini vient de jeter l'éponge : " Je n'ai ni les moyens ni le soutien nécessaires pour continuer à faire mon travail ! "

Une réussite de plus à mettre à la politique de l'emploi du gouvernement et du traitement des chômeurs par Pôle Emploi ?

Depuis quelques semaines, nous avons pris l'habitude de décrypter les informations concernant le chômage en France. Ce chômage qui frappe toutes les familles du plus jeune au plus vieux !

Oubliés le pouvoir d'achat, les heures supplémentaires payées plus et le crédo d'une France de propriétaires et peut être même le "plaisir" d'exhiber sa montre de luxe qui permets à 50 ans de se prouver qu'on a réussit sa vie !

50 ans, justement l'âge à partir duquel dans ce pays, plus aucune entreprise ne veut ! Les 50 ans à qui on va très probablement appliquer une double peine : Chômeurs et très probablement fins de droits sans ressource jusqu'à plus d'âge !

Notre Président sais parfaitement que la situation est grave malgré ses discours qui ne convainquent plus personne sur la fin de la crise et la "sortie du tunnel" chère aux politiciens démagogues.

Les discours ou annonces ne fonctionnent plus non plus de la part de Pôle Emploi où le Directeur Général n'a rien trouvé de mieux que la recette du Téléthon pour affirmer que son administration "croule" sous les demandes non satisfaites ! Quant aux déclarations et annonces de Laurent Wauquiez sur les services à la personne générateurs de CDI à 2H00 par semaines ...

Et pourtant, il en était fier de sa fusion ANPE ASSEDIC notre Président "réformateur" !

" En novembre dernier, Nicolas Sarkozy avait défendu la fusion ANPE-Assedic, qui a donné naissance à Pôle emploi, et assuré à leurs salariés qu'il était «fier» de leur travail malgré les «difficultés» liées à la conjonction de la crise et de la fusion de leurs deux entreprises. " - Source 20Minutes

Seulement pour des millions de chômeurs, force est de constater que ça ne fonctionne pas mieux qu'avant !

Alors, "Magic President" a décidé de se déplacer dans un des endroits qui devait être une autre de ses grandes réussite !

" Nicolas Sarkozy devrait dévoiler le sort réservé aux chômeurs en fin de droit. Il visitera jeudi matin l'agence Pôle emploi de Gonesse (Val-d'Oise) pour y rencontrer des demandeurs d'emploi et des salariés de l'entreprise née de la fusion ANPE-Assedic ... / ... Lors de ce déplacement, le chef de l'Etat s'entretiendra avec «des demandeurs d'emploi arrivant prochainement au terme de leurs droits à l'assurance chômage» et fera un «point d'étape sur la mise en place de Pôle emploi» avec ses agents, a précisé l'Elysée dans un communiqué. Nicolas Sarkozy sera accompagné par la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, et le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez ... / ... " - Source 20Minutes

Point d'étape ?

Ce point semble pourtant déjà fait par le médiateur de Pôle Emploi Benoît Genuini qui vient de jeter l'éponge : " Je n'ai ni les moyens ni le soutien nécessaires pour continuer à faire mon travail. La direction générale n'a pas vu l'intérêt de mon rapport parce qu'elle accepte mal toute forme de critique», aurait expliqué Benoît Genuini. Le rapport en question, Benoît Genuini l'a rendu trois semaines plus tôt. Il y pointait de nombreux dysfonctionnements internes ... / ... " - Source 20Minutes

Et que disait ce rapport ?

" Le premier rapport d'activité du médiateur de Pôle emploi recommande du "bon sens et de l'humanité" mais il se dit "frappé" par le "besoin quasi pathétique d'écoute" des gens. L'idée qu'il y aurait une politique de radiation à Pôle emploi tient du fantasme", insiste Benoît Genuini, médiateur de Pôle emploi. Quand aucune satisfaction ne peut être donnée, ce qui arrive dans 29% des cas, quand la décision des services de Pôle emploi, est confirmée, "on explique en détail et de la façon la plus claire possible, les gens nous en remercient", a expliqué Benoît Genuini, vendredi 12 mars, à la remise de son premier rapport d'activité. Plus surprenant, il s'est dit "frappé" par la "soif de communication" et le "besoin quasi pathétique de relation personnalisée et d'écoute" des gens. Un peu moins de 1.000 réclamations, dont la moitié sont recevables et une minorité concernent des radiations, parviennent chaque mois au médiateur de Pôle emploi, qui a recommandé "plus de bon sens et d'humanité". - Source Nouvel Obs

Du côté de l'UNEDIC, on déplore ce départ : "Ce rapport très intéressant n'a pas été autant relayé qu'il aurait pu l'être, confirme Gaby Bonnand, le président CFDT de l'Unedic. Cette démission est regrettable dans la mesure où Pôle emploi avait su se doter d'un sys­tème d'alerte sans concession"

Et oui, comme la réforme du capitalisme, encore une brillante réussite du : "Ensemble tout est possible " !

Crédit dessin
Mix et remix





4 commentaires:

République Amère a dit…

"besoin quasi pathétique de relation personnalisée et d'écoute" pointé par le rapport... un peu comme les français qui font face à leurs difficultés seuls contre un gouvernement autiste ?

Population générale / chômeurs même combat ?

A moins que la population générale ne bascule doucement dans le chômage généralisé, en alternance ?

Le pays s'enfonce et ce commentaire du rapport pointe le premier indice grave : "besoin quasi pathétique de relation personnalisée et d'écoute"

Stéphane Laborde a dit…

Mais A QUAND le REVENU DE BASE pour reconnaître chaque Citoyen comme l'unité fondamentale non seulement de la société mais aussi de l'économie ??? http://appelpourlerevenudevie.org/

Anonyme a dit…

"50 ans, justement l'âge à partir duquel dans ce pays, plus aucune entreprise ne veut ! Les 50 ans à qui on va très probablement appliquer une double peine : Chômeurs et très probablement fins de droits sans ressource jusqu'à plus d'âge !"
pendant longtemps les gouvernements ont permis aux entreprises de mettre dehors des séniors grâce à des plans de préretaites. Difficile de leur demander de changer leur variable d'ajustement principale ... Toutefois le "sans ressource jusqu'à plus d'âge" ne s'applique pas dans la majorité des cas. Les + de 50 ans qui ont travaillé et sont licenciés sont indemnisés par l'assurance chômage puis par l'allocation spécifique de solidarité (sous condition de ressources). un montant pas très élevé (dans les 600 euros je crois).
pour le reste je suis persuadée que le médiateur n'avait pas les coudées franches. sa démission est symptomatique d'un réel dysfonctionnement : les salariés (en emploi et privés d'emploi) n'ont plus aucune valeur au yeux des élites et des entreprises si ce n'est celle du travail qu'ils peuvent fournir et des impôts qu'ils peuvent payer...

Lhisbei a dit…

le commentaire du dessus est de moi (blogger ne m'a pas reconnu) et je n'aime pas poster en anonyme