14 juin 2006

Rendez-nous JOSPIN !!!

La prestation d’hier soir de notre équipe nationale confirme s’il en était besoin que les français comme les joueurs de football n’ont plus le cœur à l’ouvrage depuis un certain naufrage asiatique de 2002.

Les commentaires du sélectionneur nous rappellent certains slogans chers à Jean Pierre RAFFARIN : « La route est droite mais la pente est rude » Mais au fait amis de la théorie du complot vous souvenez vous de qui était premier ministre en 2002 : Jean Pierre RAFFARIN.

Remercié par le sélectionneur national Jacques CHIRAC et remplacé par Dominique de VILLEPIN, on croyait voir la fin du tunnel. Or le syndrome semble persister et rien n’indique sauf miracle imprévu une place d’honneur pour les coéquipiers de Zinédine ZIDANE.

Mais alors que faut-il faire car il y a urgence puisque nos footballeur affrontent la Corée du Sud dimanche dans un match décisif pour son avenir dans le tournoi ?

Le sélectionneur président n’a qu’à se replonger dans un passé proche et se rappeler qui était à la direction des affaires lors des victoires de 1998 et de 2000.

En effet, vous souvenez vous du nom du premier ministre de la France qui gagne.

Ayant décidé un beau soir de 2002 de se retirer de la vie politique, nous sommes bien obligés de constater que son départ coïncide avec la descente aux enfers de notre équipe.

Une solution avant dimanche, démission de Dominique de VILLEPIN et retour de Lionel JOSPIN. Les bleus dopés par cette nomination gagnent leur match 4 à 0, finissent premier de leur groupe et tour après tour se qualifient pour battre le Brésil en finale 2 à 0.

La France exulte, CHIRAC et JOSPIN sont à nouveau candidat à la présidentielle, et au premier tour …. Bon, il va falloir se calmer avant dimanche soir.

1 commentaire:

MichelP92 a dit…

Euh, tout n'est peut-être pas affaire que de politique...

Il y a la qualité des joueurs aussi, qui entre en compte, non ???