29 septembre 2006

Le marketing meilleur ami ... des politiques ?

Ami(e) politicien(ne),

Tu n’as pas plus d’idées que tes concurrents pour résoudre les problèmes des habitants de ton pays ?

Tu n’as pas un physique de star ni la faconde des tribuns et tu voudrais faire avec ?

Tu souhaites pourtant te distinguer des autres politiques tout en ne déroutant pas les électeurs. Par quel miracle vas-tu résoudre l’équation de la popularité qui va te mener jusqu’au sommet de l’état ?

En confiant tes intérêts et ton image aux gens de marketing et de communication.

Tout d’abord, tu accepteras :

1°) D’apprendre à bien te comporter à la télévision et sur les radios. D’accord, ça va lisser ton propos mais avant tout, il faut que le « produit » soit consensuel et puisse plaire au plus grand nombre.

2°) D’écrire un livre. Enfin, on mettra ta photo sur la couverture.

3°) De créer un blog. Tu ne sais pas comment ça fonctionne parce que Internet ... Ne t’inquiète pas, on recrutera des contrats de travail temporaires pour animer celui-ci.

4°) De t’exposer aux flashs des photographes dans des situations diverses ou variées. Bien entendu, on te verra dans ton salon, au bord de la mer (si ta silhouette le permet) mais jamais on ne devra te voir en train de fumer, boire ou plaisanter avec des inconnus

5°) De voyager dans des pays étrangers taciturnes ou ensoleillés. Il faudra toutefois que tu sacrifies à la mode vestimentaire de certains de ces pays pour que la photo ait un caractère authentique d’ami du pays visité.

Chez les austères, tu prendras soin de t’émerveiller de leur modèle de société en oubliant que 80 % des habitants choisissent l’alcoolisme ou le suicide comme échappatoire.

6°) De confier ton aspect physique à des « relookeurs » ou conseillers en image qui vont te faire porte des choses adaptées à ton statut. Tu prendras soin de les écouter et éviteras de leur faire remarquer que les couleurs et la forme de tes nouveaux habits ne modifient rien si ce n’est que tu parais plus emprunté ou le même dans des coloris différents.

7°) D’aller au spectacle ou au restaurant sans prévenir la presse. Tu auras le droit d’aller voir des comiques en riant discrètement. Tu pourras manger, mais oublier la daube provençale pour choisir le la mousse de flétan sur lit de roquette. N’oublie pas ami politicien que les photos de ton attitude ou de l’analyse de ton assiette seront transmises à des psy ou des diététiciens qui en tireront des conclusions sur ton attitude au pouvoir.

8°) Et si tu gagnes, tu n’oublieras pas de confier la totalité des budgets de communication gouvernementaux à ton agence de communication. Là, par contre, tu savais depuis le début que l’engagement "citoyen" des divers coachs qui t’auront mené au pouvoir était un bon investissement.

Dommage, une fois que tu seras élu, que les agence de communication ne sachent pas comment réduire le déficit, faire baisser le chômage endémique, la précarité, l’intégration des jeunes et la création de nouvelles voies économiques.

Tu les utiliseras quand même pour nous expliquer comme disait COLUCHE « Demandez moi ce que vous souhaitez et nous vous expliquerons comment vous en passer »

Et puis un jour, tu seras battu. Ton agence trouvera d’autres profils prometteurs et nous présentera sa nouvelle étoile montante.

La seule chose que tu ne sais pas pour l’instant c’est quand et comment les citoyens vont casser la machine. Je te propose entre deux séances de photographie ou d’interviews de commencer à y penser ....

Crédit photo

Mon île
Gotlieb le site

3 commentaires:

MichelP92 a dit…

Merci Monsieur le blogueur de nous rappeler que la politique ce n'est que du vent qui souffle sur nos têtes.

charlie a dit…

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous : je pense qu'une bonne agense de communication qui se respecte [arf] ne peut correctement travailler qu'avec un homme ou une femme politique ayant un "physique de star".
Ces élections présidentielles sont une transition : pour les prochaines, il faudra être belle ou beau, glamour et grand [c'est vrai quoi, après on a des présidents ridicules sur les photos avec les autres chefs d'Etat...].

Slovar a dit…

Merci à Michel et Charlie.

C'est vrai que tout petit avec des grandes oreilles ?