18 octobre 2006

Le loup BLANC sort-il du bois ?

Christian BLANC, vous vous souvenez ?

Pour certains c’est l’homme qui, aux côtés de Michel Rocard, mit fin aux graves émeutes de Nouvelle Calédonie avec un talent de négociateur hors pair.

Passé par la direction RATP, et surtout par Air France, où il gagnera ses galons de manager moderne et efficace, il disparaîtra de la vie publique pour y revenir en 2002 comme député des Yvelines apparenté UDF (ce qui en surprendra plus d’un, compte tenu de sa « famille » politique d’origine)

En juin 2006, Christian BLANC lançait officiellement son mouvement « ENERGIE 2007 » devant une salle bien remplie à la mutualité et puis … plus rien de significatif.

Si le mouvement s’est doté comme tous les autres de sites Web et de blogs de militants, il suffisait de lire les commentaires sur le blog officiel pour constater que la mécanique avait soit des ratées ou n’avait pas encore démarré.

Et voilà que ENERGIE 2007 annonce il y a quelques jours une manifestation dans plusieurs grandes villes de France dont une à PARIS le 18 octobre 2006.

Lorsqu’on évoque le mot manifestation, on est plus habitué à des revendications sociales ou corporatistes que le thème brandit par les militants de ENERGIE 2007 à savoir : la dette nationale.

Que disent les dirigeants et militants d’ENERGIE 2007 ?

"La dette publique pèse désormais en France l’équivalent de 41 000 € par ménage, pour un montant total cumulé de 1 108 Milliard d’Euros (hors engagement de paiement des retraites des fonctionnaires, évalués à environ 900 Milliards d’Euros supplémentaires). Chaque année, à partir du 15 octobre environ, l’Etat emprunte pour régler ses dépenses de fonctionnement. …"

C’est vrai et il est étonnant qu’en cette période de « segosarkomania» des gens puissent s’inviter dans le débat présidentiel avec des arguments et idées aux antipodes des discours actuels.

Sommes nous tous responsables de cette dette ?

Il serait un peu facile de rejeter sur l’ensemble des français la responsabilité de cette dette. Un certain discours qui tend à rendre responsables les « baby boomers » de cet endettement exonère allègrement des générations de dirigeants politiques qui ont joué avec le compte bancaire de la maison France.

ENERGIE 2007, lobby ou plate-forme électorale ?

Selon ses militants, ENERGIE 2007 ne serait qu’un puissant mouvement destiné à faire avancer la société française sur des thèmes précis : Clusters technologiques, réforme de l’état, des universités, du statut de l’élu, prépondérance de la régionalisation, …

Bien que ceux-ci déclarent la main sur le cœur que le mouvement a vocation à disparaître au fur et à mesure que ses idées s’imposeront à la société française, l’actuelle offensive visible sur le site Web du mouvement pourrait laisser à penser qu’une troisième ou quatrième voie présidentielle … A moins que certains candidats en panne d’idées sur les thèmes chers à ENERGIE 2007 n’offrent des ministères ou fonctions clés ?

Voilà des questions auxquelles le très discret M. BLANC pourrait bien répondre dans les mois à venir !!!

1 commentaire:

charlie a dit…

En tous cas, les attachés parlementaires du monsieur faisaient de la [pas très bonne] retape aux deux premières Républiques des blogs http://www.republiquedesblogs.net/

Genre : "tu as un blog ? [nan ?]
"un blog politique ? [naaan !?]
"et tu parles de quoi ? [quelque soit la réponse :]
"alors, Christian Blanc devrait t'interesser..."

J'ai répondu "qui, le footballeur ?", ça ne les décourage pas... Je cherche encore ma prochaine connerie, au cas où, pour demain ;)