19 juin 2008

Est-il normal de détenir un mandat national tout en étant fournisseur de l'état français ?

C'est une bonne question me direz-vous. En ce cas, que penser de la déclaration suivante :

"C'est quand même anormal de vouloir donner de l'argent de l'Etat, qui n'en a pas beaucoup, à des gens qui ne veulent pas travailler parce qu'on les paye trop et coûtent aussi beaucoup d'argent à l'Etat",

De qui ce petit bijoux ?

Du Sénateur Maire UMP de Corbeil Essonne Serge DASSAULT.

Et comment appelle t-on un élu de la nation qui est habilité à voter les budgets de la nation au Sénat tout en étant un de ses fournisseurs et en dirigeant ... une entreprise de presse ?

Puisqu'on parle de donner de l'argent, que dire de ceci : "Le Mirage 2000 a été déployé progressivement pendant les années 1990. Une version en a été construite pour l'exportation, le Mirage 2000-5, mise en service en 1997. 600 appareils ont été produits jusqu'en 2006 et équipent 9 pays. Le Mirage 2000-5 emporte un radar multicible et des armements destinés au Rafale. Le coût pour le contribuable de développement du programme 2000-5 a été de 700 millions d'euros, selon ce rapport du Sénat. Le prix de vente est inférieur à 25 millions d'euros.

Le Rafale, suite à de nombreux « lissages », n'entrera en service qu'en 2005. Son coût de développement aura été finalement d'un peu moins de 6 milliards d'euros, dont 4,5 payés par le contribuable. Son prix de vente est d'environ 50 millions d'euros, plus 25 pour les pièces de rechanges et 50 pour l'armement. L'Armée en a commandé environ 150. Son intention théorique est d'en commander encore 150 autres d'ici 2020. Le coût total pour le contribuable aura alors été de 30 milliards d'euros hors armement. Le Rafale n'a été vendu dans aucun autre pays et est à l'heure actuelle le seul avion de combat récent en service dans un seul pays ... / ... Source La Forêt des Media

Et ceci : Coût du Rafale

Rafale TeamLe budget prévisionnel total du programme Rafale est de 35,5 milliards d'euros TTC, soit 30 milliards € sans la TVA.

Le coût total à la Nation (hors participation des industriels) s'élève à 33,5 milliards d'Euros TTC, soit en réalité 28 Md € puisque la TVA est réccupérée par Bercy.

Le budget total se répartit de la façon suivante :

* 9,2 milliards d'euros de R&D, dont 7,2 milliards d'euros payés par l'Etat, et 2 milliards d'euros payés par les industriels (~25%, dans l'espoir à l'époque de décrocher plus tôt des contrats exportation)
* 20,8 Md € de devis de production : 124 Rafale C; 110 Rafale B; 60 Rafale M; des pièces de rechange et maintenance (NTI1 et NTI2 complètes, puis NTI3 partielle); plusieurs simulateurs (2 en 1999 : Landivisiau + St Dizier ?)

Les derniers coûts unitaires de productions donnés sont (en TTC, penser à enlever la TVA pour l'exportation) :

* 53,4 millions € pour un Rafale C;
* 56,6 millions € pour un Rafale B;
* 60,8 millions € pour un Rafale M;

Commandes du Rafale dans les forces françaises

Le nombre total de Rafale actuellement prévu pour les armées françaises est de 294 dont 60 pour la Marine, 124 monoplaces Air et 110 biplaces Air. Le dernier d'entre eux devrait être livré en 2019.

Récapitulatif des Rafales commandés par les forces aériennes françaises :

* le 26/3/1993, 2 Rafale F1 commandés : le B301 et le M1;
* le 17/2/1994, commande des Rafale B302, M2 et M3;
* le 13/9/1995, commande des Rafale C101, et M4 à M10;
* en 1999, commande de 48 Rafale F2 pour 2,6 milliards € TTC :
o 7 Rafale C (C102 à C108);
o 25 Rafale B (B303 à B327) (1 de perdu : le B316);
o 16 Rafale M (M11 à M26);
* en 2004, commande de 59 Rafale F3 pour 3,114 milliards d'Euros TTC :
o 36 Rafale C
o 11 Rafale B
o 12 Rafale M
8 de ces avions (6 air et 2 marine) ont été "différés" afin de dégager en 2006 la somme de 400 millions € pour le programme RoadMap. On ignore encore si ces avions doivent être commandés plus tard (augmentation du budget global), ou s'ils seront payés par la baisse du devis de production (compensé par le gain de productivité).
* On attend toujours une commande de 60 Rafale entre 2008 et 2009 ... / ... Source Avions-militaires

Dites Monsieur DASSAULT, les grands démocrates qui se rendront en France les 12, 13 (et peut être 14) juillet pour le lancement officiel de l'Union pour la Méditerranée pensez-vous qu'il serait utile de leur offrir nos chômeurs s'ils ne commandent aucun rafale ? Au moins, ce serait toujours ça de moins pour le budget de la nation et par là même cela permettrait de continuer à commander vos si beaux avions.

Crédit et copyright image
Maester

2 commentaires:

alf a dit…

S dassault c'est la vieille école ,pas la peine de faire du lobbies dans les couloirs du parlement (via son fils et du senat ,autant le faire dans son enceinte;
mais pour rappel qui a à travaillé sur la fusion de l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) et du réseau de l'assurance chômage (Unédic)c'est mr dassault.(pour mieux exprimer sa hainedes chomeurs au lieu de se battre contre le fléau du chomage)
c'est sur si l'argent des chomeurs pouvaient etre injecter dans son entreprise ,on ne l'entendrait pas!

Anonyme a dit…

Nous connaissons maintenant le coût du programme Rafale au 1er janvier 2008 qui est de 39,6 milliards d'euros, nous connaissons le coût unitaire par avion hors développement qui se situe entre 64 et 70 millions d'euros en fonction des versions, et nous savons aussi que cette valeur devrait augmenter...

Le programme coûte donc au pays 39,6 milliards €, divisé par 294, cela nous donne 134,7 millions € par appareil...

source: http://www.senat.fr/rap/a08-102-5/a08-102-516.html#toc236