08 janvier 2009

Laurent Fabius lance un nouveau Blog de critiques et de propositions

Laurent Fabius nous a fait parvenir un communiqué concernant le lancement d'un nouveau blog : "50-50". Comme Slovar les Nouvelles s'y est engagé, chaque communiqué est publié en intégralité ci-dessous.

Dans une interview publiée le 6 janvier dans Le Parisien, Laurent Fabius a déclaré:

"Je souhaite que nous fassions du 50-50 : 50% de critiques et 50% de propositions". C'est dans cet esprit qu'il lance aujourd'hui le blog "50-50". Le blog que je commence aujourd’hui et que je m’efforcerai de tenir chaque semaine comportera une originalité: je l’ai intitulé 50-50. Il comportera en effet au total au moins 50% de positif pour 50% d’éventuels sujets critiques.

On reproche souvent à l’opposition d’être négative: elle remplit son rôle lorsqu’elle critique, mais elle ne doit pas se limiter à cela. Un responsable d’Etat, une force de gouvernement doit savoir proposer autant que contester. Cette fonction là est plus difficile à exercer que celle-ci. Raison de plus pour que j’y apporte ma pierre.


Alors, 50-50: l’engagement est pris. Il commence à s’appliquer aujourd’hui"

Les deux premiers articles publiés

EGOPRESIDENT

Je crois avoir été un des premiers, dès après son élection, à qualifier M.Sarkozy d’omniprésident. J’avais raison et j’avais tort. Raison, parce que sa présidence se caractérise effectivement par une concentration des pouvoirs sans précédent. Un bon connaisseur a eu ce mot lapidaire et pertinent : « il décide de tout, tout seul, tout le temps ». Et il est vrai que le Premier Ministre et les ministres ont été transformés en collaborateurs ; que le Parlement, malgré la réforme constitutionnelle, est promis à devenir une chambre d’enregistrement ; que l’indépendance du judiciaire est placée sous menace quotidienne. Quant au pouvoir médiatique, en dépit de nombreux journalistes courageux, tout est fait, notamment ces jours-ci, pour le rendre docile ... / ... La suite

Entrer au capital des banques Dans les mois récents de crise, alors que le système du crédit était bloqué, il était indispensable de soutenir les banques pour que leur étranglement ne conduise pas à un étouffement général de l’économie. Cela a été fait. Mais il aurait été utile que cet appui financier massif s’accompagne, en France comme c’est le cas dans plusieurs pays, d’une entrée au capital et aux organes de direction des établissements financiers ... / ... La suite


Laurent Fabius

Le Blog 50-50
http://blogdelaurentfabius.wordpress.com/

1 commentaire:

Nicolas a dit…

Je vais envoyer Didier Goux le troller...