26 juin 2009

Mitterrand et Lefebvre : La future "dream team" de la Culture à la Française ?

Englué dans les mauvaises statistiques du chômage et les effets de la crise économique, à la veille de ce week end, on se pose des questions cruciales à l'UMP et à l'Elysée : Comment sauver Frédéric Lefebvre ?

En effet, comme nous l'indiquions dans Slovar et comme le confirme une dépêche AFP : Le départ mardi d'André Santini du gouvernement, qui va de pair avec la disparition du secrétariat d'Etat à la Fonction publique, pose la question de l'avenir de Frédéric Lefebvre, député UMP et porte-parole du parti majoritaire.

Avec la révision constitutionnelle de juillet 2008, les membres de gouvernement partants disposent d'un mois pour retrouver leur siège de député ou de sénateur. Auparavant, leur sort de parlementaire était lié au bon vouloir de leur suppléant devenu député ou sénateur lorsqu'ils entraient dans un gouvernement. Rien n'obligeait le suppléant à démissionner, et s'il le faisait, l'ancien ministre devait se soumettre à une élection partielle.

La nouvelle règle s'appliquera donc à André Santini. S'il décide dans un mois de reprendre sa place de député des Hauts-de-Seine, Frédéric Lefebvre, qui était son suppléant, devra la lui laisser. Si au contraire, M. Santini renonce, une élection législative partielle sera organisée. Là, c'est un combat électoral qui attendra le porte-parole de l'UMP s'il veut rester député.

Le Figaro est encore plus explicite : Si André Santini, par ailleurs toujours soupçonné de «détournement de fonds publics, faux et prise illégale d'intérêt » dans l'affaire de la fondation Hamon, décide donc de ne pas reprendre son siège, il faudra que le porte-parole de l'UMP se plie à l'épreuve du scrutin. Une législative partielle sera alors organisée, que Frédéric Lefebvre devra aller gagner sur le terrain. Interrogé à ce sujet mercredi matin sur France 2, le député a expliqué qu'il avait «30 jours» pour décider

Notre homme ne fait aucune mention de la situation sur son site qui est pourtant selon ses termes dédié aux habitants de sa circonscription où il précise son engagement local et national

... / ... je veux surtout être un élu qui défend les attentes de tous les Français, en plus de l’action que je mène en faveur de nos villes d’Issy-Les-Moulineaux, Vanves, Boulogne-Billancourt et Meudon. A l’heure où le pouvoir d’achat est, légitimement, au cœur de vos préoccupations, il est urgent d’agir. Agir, mais pas n’importe comment. Augmenter vos salaires et vos retraites, diminuer le coût de votre logement, lutter contre la vie chère, aider les familles et les jeunes ... / ...

Mais sait embellir la réalité (Ouh le m...... étant interdit sous peine de voir un OPJ débouler chez vous)

... / ... Depuis son élection à l’Assemblée Nationale en juillet 2007, notre Député Frédéric LEFEBVRE s’est totalement investi dans ses missions au service des habitants de notre circonscription et notamment des Vanvéens ... / ...

Alors qu'on peut lire dans la rubrique "Votre député" sur le même site : "... / ... Pour les élections législatives de 2007, il est désigné suppléant du député sortant de la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine, le centriste André Santini. Ce dernier est réélu le 17 juin 2007, en obtenant 55,90 % des voix au second tour, et est nommé dans le 2ème gouvernement Fillon le 19 juin. Frédéric Lefebvre deviendra alors député le 20 juillet 2007 ... / ...

C'est vrai que l'idée de voir le "Vincent Vega" (John Travolta dans Pulp Fiction) de la majorité se retrouver sans affectation et dans l'obligation plus que probable d'affronter les électeurs de sa circonscription (ce qui n'est pas gagné) réjouit un assez grand nombre de gens en France.

On doit même au Parti Socialiste se dire qu'on va perdre un des "meilleurs commentateurs" de la vie politique française. Nous avons pour preuve ce récent communiqué vengeur disponible sur le site de l'UMP sommet de vide et d'agressivité :

Pour le PS, ce n'est pas l'avis des Français qui prime...

Les outrances du Parti Socialiste, HOLLANDE et MOSCOVICI en tête, n’ont qu’un objectif : dénigrer l’intervention du Président de la République devant le Congrès, pour masquer la vacuité des idées, des propositions et, plus grave, des convictions au Parti Socialiste ! Les électeurs leur ont pourtant signifié clairement il y a quelques jours leur ras le bal de l’anti-sarkozysme primaire … Mais l’avis des Français ne compte pas pour un PS qui a perdu le sens de l’engagement politique.

Frédéric LEFEBVRE
Porte-parole

Alors, angoisse à l'Elysée : Où va t-on pouvoir le mettre pour qu'il continue à diffuser sa logorrhée ?

ça semble coincer un peu. Nous avons pour preuve, son calme (abattement ?) lors de son dernier passage à Télématin (où il semblait visiblement préoccupé par son avenir, bien qu'il s'en défende dans les dernières secondes de la vidéo ci-dessous)


Néanmoins, l'Elysée ne pouvant se passer d'un "orateur de cette qualité" le verrait bien intégrer un poste ministériel. Quelques journaux ou sites ont d'ores et déjà une piste qui honnêtement donnent le frisson

Le JDD : Joint jeudi par Europe 1, le député et porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre a démenti l'information délivrée par lepoint.fr, selon laquelle il serait nommé secrétaire d'État à la Culture dans la soirée. "Je vais m'entretenir avec André Santini et j'ai 30 jours pour prendre des décisions". En effet, André Santini ayant été écarté du nouveau gouvernement, Frédéric Lefebvre est en droit de réclamer son poste de député, dont il est le suppléant.

Le Point : Selon une source élyséenne, Nicolas Sarkozy envisagerait de nommer le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre secrétaire d'État à la Culture. Joint par le point.fr, l'intéressé affirme ne pas être au courant. La question de son avenir est posée depuis le remaniement gouvernemental de mardi soir à l'occasion duquel le secrétaire d'État à la Fonction publique André Santini a été débarqué.

Ces informations corroborent assez bien le fait que Frédéric Mitterrand ne souhaite pas s'emparer du sujet HADOPI qui est par contre un des sujets favoris de... Lefebvre Frédéric.

Internautes mes amis, il va falloir se serrer les coudes .... au cas où !!!



3 commentaires:

Monsieur Poireau a dit…

Lefebvre à la Culture ! Je vais en rire tout le week end. Après le Congrès raté, on dirait bien que Sarkozy a perdu la main !
:-))

aymard a dit…

Non seulement il va falloir se serrer les coudes, mais je crois que notre heure de gloire est terminée avec cet olibrius. Parfois, je souhaiterais la réouverture du bagne pour les prédateurs de son espèce.

cpolitic a dit…

Est il normal que la caricature soit plus réussie que son modèle au naturel? ;-p