02 juillet 2009

Baisse de la TVA à 5,5% : Le gouvernement pavoise et l'UMP recrute des militants restaurateurs !

Seule mesure emblématique du gouvernement, la TVA à 5,5% donne lieu à l'UMP à des scènes de bonheur et de réjouissance comme on en a pas vu depuis la libération de Paris en août 1944.

"Le secrétaire d'Etat au Commerce Hervé Novelli a célébré dans la nuit de mardi à mercredi le passage de la TVA dans la restauration de 19,6 à 5,5% dans un établissement parisien avec les organisations professionnelles.

Symboliquement les 12 coups de minuit qui marquaient l'entrée en vigueur du taux réduit de TVA, réclamé depuis 17 ans par la profession ont été sonnés devant M. Novelli par le personnel de l'Alsace, une brasserie des Champs-Elysées. - Source Courrier Picard

Ainsi, on apprend que "Christine Lagarde et plusieurs ministres ont salué mercredi la baisse de la TVA dans la restauration en France en jouant les clients dans quelques établissements parisiens ayant choisi de réviser leurs tarifs."

A l'heure du déjeuner, la ministre de l'Economie est venue le vérifier lors d'une visite au pas de course dans une petite brasserie, un café de prestige et un restaurant d'une grande chaîne situés au centre de Paris.

Quand on lui fait remarquer "que cette mesure a été mise en place "sans aucune garantie effective" quant à la baisse des prix et aux emplois créés, Christine Lagarde répond qu'un restaurateur qui annoncerait des baisses de prix sans les appliquer tomberait sous le coup d'un article du code de la consommation contre les informations trompeuses. Pour le reste, dit-elle, "la meilleure sanction, c'est le consommateur" ... / ... - Source Reuters/Yahoo

Ecoutant Hervé Novelli cette semaine dans une émission sur France3 à l'Assemblée Nationale, nous avions bien noté qu'une partie de la baisse de la TVA avait pour but d'améliorer les salaires des personnels de la restauration.

Un comité de suivi a été mis en place. Il rendra compte de ses travaux tous les 6 mois, et sera composé de représentants des neuf organisations professionnelles et des pouvoirs publics, de personnalités qualifiées et de quatre parlementaires. Il devra veiller au respect des quatre engagements pris par les restaurateurs en matière de baisse des prix (qui devrait intervenir dès mercredi), de hausse des salaires, d'embauche (40.000 emplois supplémentaires en 2 ans) et de modernisation.

D'ailleurs : Le secrétaire d'Etat a également annoncé qu'il rencontrerait dans les 10 jours les organisations de salariés pour faire en sorte que les négociations reprennent.

Il est temps, car : Les employés de la restauration ne bénéficieront pas d'une hausse des salaires liée à la baisse de la TVA entrant en vigueur mercredi. Selon plusieurs syndicats, les négociations engagées en ce sens avec le patronat "sont en cours" depuis deux mois. L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH, principale organisation patronale) se donne jusqu'au 31 décembre pour tenter d'aboutir à un accord. - Source AP/Yahoo

Toujours attentif à faire "briller" cet authentique avancée du pouvoir d'achat et de revalorisation des salaires : Le secrétaire d'Etat au Commerce Hervé Novelli a adressé ce lundi un courrier aux 120.000 restaurateurs français pour leur rappeler les engagements de la profession en échange de la baisse de la TVA de 19,6 à 5,5% dès le 1er juillet.

Il n'a pas été le seul à leur écrire puisque l'UMP de son côté s'est fendu d'un tract envoyé aux mêmes restaurateurs que nous avons retrouvé sur son site

Réaction de certains restaurateurs : Des restaurateurs se sont émus mercredi d'avoir reçu un tract de l'UMP vantant le rôle de Nicolas Sarkozy dans le passage de la TVA à 5,5% et se doublant d'un bulletin d'adhésion au parti présidentiel.


... / ... Le parti a confirmé avoir envoyé auprès des restaurateurs, cafetiers et autres traiteurs un tract estampillé UMP ayant pour titre "TVA à 5,5% engagement pris, promesse tenue", accompagné d'un bulletin d'adhésion à l'UMP.

Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP, a affirmé que son mouvement assumait "totalement cet envoi". "Ca ne me paraît pas choquant", a-t-il déclaré à l'Associated Press. "Nous avons tenu nos engagements de campagne. Les restaurateurs sont invités, s'ils le souhaitent, à adhérer à l'UMP ... / ... AP/Yahoo

Et ceux qui ne le souhaiterait pas, il auront affaire au "comité de suivi" ?

L'UMP a également créé un espace Facebook " TVA à 5,5% : Engagement pris, promesse tenue ! " où quelques comparses se sont inscrits et déclarent



"vive le cafe a 1 euro .....pour aller plus loin que la tva a 5.5%"

"mon pére ayant son propre restaurant on aprècie.mais cette réforme ne va pas tant profitè que sa au restaurateur car une rèduction de charge leur est supqimé"

"Fils de restaurateur, je ne pouvais faire moins que rejoindre le groupe. On ne peut en effet accepter qu'un fleuron de notre industrie, générateur d'emplois, soit pénalisé par une TVA anormalement élevée. Cette industrie, portée au rang d'un art par les grands ( et les moins grands ) chefs méritait cette reconnaissance. Je félicite Nicolas Sarkosy et l'UMP à travers son président et ami, de s'être battus pour que cette mesure aboutisse. Bravo !"

"Bonjour à tous, merci merci merci .... ns sommes saisonniers en station, ce depuis 15 ans nous n'avons pas recus en héritage notre & nos affaires, c'est à la force du poignet avec ou sans neige que nous avons dû travailler, sans aide des banques ni de l'administartion, si je regarde aujourd'hui le temps passé, les risques encourus ainsi que les embuches que nous avons subis depuis 15 ans, c'est vraiment un luxe d'etre à son compte dans la restauration... que nos détracteurs viennent travailler avec nous pour voir, ce que je veux dire c'est que grace cette mesure, nou allons efin embaucher du personnel en CDI, et peut etre meme pouvoir se payer sans vivre sur notre affaire. Ce qui est grave, c'est qu'il faut encore se justifier meme apres 15 ans d'activité avec ds hauts comme avec des bas, alors messieurs les élus du peuple, à qd une reforme du systeme bancaire, avec des partenaires qui aident vraiment les entreprises, pas qui les coulent !!!"

Au delà de cette liesse, il est intéressant de lire le point de vue de Denis Clerc, économiste, dans la revue Alternative économique

" ... / ... en 2006, 155 000 salariés de l'hôtellerie-restauration, soit près d'un sur cinq, étaient des "travailleurs pauvres", c'est-à-dire qu'ils vivaient dans des foyers touchant moins de 60% du revenu médian. C'est le taux de pauvreté le plus élevé de toutes les activités salariées. Certes, ce n'est pas seulement une question de niveau de salaire, mais largement une question de temps de travail: la branche emploie énormément de salariés à temps partiel (31,2% pour les seules entreprises de dix salariés ou plus) et le temps partiel est la cause première de la paupérisation laborieuse. Malheureusement, les négociations en cours ne portent pas sur une réduction du nombre de ces emplois paupérisants.

L'important aux yeux du gouvernement semble être que le nombre total d'emplois progresse, quelle que soit leur qualité. Mais ces nouveaux emplois auront un coût exorbitant pour le contribuable: 2,4 milliards d'euros pour 20 000 emplois non aidés, cela représente une subvention de 120 000 euros par emploi, alors qu'un emploi coûte en moyenne, cotisations so-ciales comprises, 40 000 euros par an... On ne peut que s'étonner de la schizophrénie de cette politique à l'heure où est lancé le revenu de solidarité active (RSA), qui coûtera presque deux fois moins cher au budget de l'Etat: le RSA vise à réduire la pauvreté laborieuse, alors que la baisse de TVA dans la restauration risque de l'accroître ... / ... "

Par contre, en ce qui concerne le RSA :

"Depuis le début de la semaine, les dossiers de RSA (revenu de solidarité active) commencent à être enregistrés par la Caisse d’allocations familiales du Val-de-Marne. Depuis le 1er juin en effet, les personnes en difficulté peuvent engager des démarches pour toucher le RSA, la CAF se chargeant de sa mise en oeuvre. Pourtant, sur les 80 000 bénéficiaires de l’aide dans le département, 14 000 personnes sont toujours inconnues des services de la CAF ... / ..." - Source Le Parisien

"En Seine-et-Marne, les services du département et de la Caisse d’allocations familiales (CAF) avaient estimé à environ 26 000 le nombre de travailleurs pauvres qui pouvaient prétendre à ce complément de salaire. A ce jour, ils sont seulement 3 262 à avoir déposé leur dossier, qui vient d’être accepté ... / ... " - Source Le Parisien

Bah ! Avec un tract d'information muni d'un bulletin d'adhésion à l'UMP, il ne fait nul doute que les demandeurs du RSA vont immédiatement comprendre et découvrir le goût de la "fête" comme les propriétaires de restaurants ...


Mise à jour de 18H45

Savez-vous que le gouvernement a mis en place un compte Adwords et propose des liens commerciaux (payants) aux intenautes. En effet, il suffit de taper "baisse de la TVA" et ses variantes pour obtenir comme résultat (voir ci-dessous) le site TVA-Restauration

Capture réalisée à 18H30.

Ce site a été réalisé pour le MINEFI (voir mentions légales )

Ce qui signifie que le Ministère des finances à trouvé les moyens de se faire réaliser un site Web de propagande (quel prix de réalisation pour quelle durée ?) et qu'à chaque fois qu'un internaute clique, il cède de : 10 centimes à plusieurs Euro avec NOTRE ARGENT (A multiplier par 1000 10 000 20 000 clics ?) En période de crise économique et de caisses vides c'est vraiment un "excellent exemple" d'utilisation de l'argent du contribuable !!!!!



1 commentaire:

Monsieur Poireau a dit…

Avec la baisse de la TVA, les restaurateurs vont baisser les prix, refaire la déco, créer des emplois et augmenter les salaires.
Il parait même que certains raseront gratis !
:-))