16 décembre 2009

"Je veux si je suis élu, d'ici à 2 ans, que plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid" : Nicolas Sarkozy en 2006

Le 19 décembre 2006, le Nouvel Obs publiait ces propos du ministre candidat, Nicolas Sarkozy. Encore une promesse de gascon diront beaucoup de français qui sont obligés de constater que sur ce sujet comme tant d'autre la parole politique ne sert qu'a se faire élire !

Oui mais, diront les thuriféraires du Président, c'était avant la crise économique et financière et puis, on peut toujours compter sur les ONG et les initiatives comme les restos du coeur !

Et nous leur répondrons que c'est le le "sauveur" de ceux qui dorment sur le trottoir et peuvent y mourir de froid qui a été, entre temps, capable de :

"Griller" 7,5 millions d'Euro dans la communication de ses actions à la tête de l'Etat
D'être à l'origine d'un RSA dont le financement et l'obtention sont des plus douteux
Défendre bec et ongles le cadeau sans contrepartie fait aux restaurateurs et enfin,
De maintenir des niches et un bouclier fiscal dont l'utilité ne se justifient plus compte tenu des finances de la nation

Seulement, voila, régler le problème de gens qui sont, à la dérive sur son propre territoire, ne vous donne pas le grand frisson communicant de sauveur de la planète !

Parader à Copenhague, pendant la Présidence de l'Union Européenne ou au lancement de la moribonde Union pour la Méditerranée vous positionne un homme dans les livres d'histoire ! Alors la petite histoire, celle qui se joue dans les rues ...

Néanmoins, pour ceux dont la mémoire est défaillante, il est nécessaire de rapeller ce que disait Nicolas Sarkozy en 2006

"Je veux si je suis élu président de la République que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid", a lancé le président de l'UMP lors d'un meeting à Charleville-Mézières, dans les Ardennes. "Le droit à l'hébergement, c'est une obligation humaine. Si on n'est plus choqué quand quelqu'un n'a plus un toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société, où vous voulez que vos enfants vivent en paix, qui s'en trouvera remis en cause", a ajouté M. Sarkozy, sans expliquer comment il ferait pour atteindre cet objectif.

Pour un droit au logement opposable
Le président de l'UMP s'est de nouveau prononcé pour un droit au logement opposable afin que "chacun puisse saisir les tribunaux" pour le faire respecter. "Je propose qu'on définisse les responsabilités, qu'on laisse le temps nécessaire à chacun pour combler le retard par rapport aux besoins et qu'une fois ce temps écoulé l'opposabilité devant le juge devienne effective", a-t-il dit. Il a promis de construire 700.000 logements en 10 ans pour résorber la pénurie actuelle. - Source Nouvel Obs

Justement, deux après les déclarations du ministre candidat, l'UMP mettait en ligne une vidéo portant le joli titre suivant : Comment atteindre l’objectif Zéro SDF ?

Dans cette vidéo, (mise en ligne le 04/12/08 par le "Mouvement Populaire") on entend Pierre Cardo, député UMP des Yvelines, , expliquer : "malheureusement, on ne s'occupe des SDF que lorsqu'il fait froid ! " et d'ajouter que la loi DALO "n'aura de valeur que si l'on construit assez de logements" ... / ..."



La vidéo est accompagnée de ce texte : "Avec la chute des températures et les décès de SDF dans nos rues, le sujet de l’insertion est au cœur de l’actualité alors que les premiers dépôts de dossiers au tribunal administratif pour le droit au logement opposables (DALO) ont eu lieu. Comment agir pour une population SDF diverse et apporter des réponses diversifiées selon le degré d’exclusion et le potentiel de l’exclu à revenir en société ? Le débat est ouvert"

Et bien, un an plus tard, le débat reste ... un débat !

"... / ... Les Restos du Coeur ont constaté une hausse de 8% des inscriptions par rapport à 2008 lors de la première semaine de leur campagne d'hiver, lancée le 30 novembre, a indiqué aujourd'hui leur président Olivier Berthe ... / ... " - Source Le Figaro

" ... / ... Une enquête sur la santé mentale des adultes sans logement, la première menée depuis les années 90, montre que 32% des SDF présentent un trouble psychiatrique sévère et parmi eux, 40% des 18-25 ans. Cette étude révèle que la fréquence des troubles psychotiques est en général 10 fois plus importante chez les SDF que dans la population générale et celle des troubles dépressifs 4 fois plus importante, les jeunes étant particulièrement touchés ... / ... " - Source AFP/Google

" ... / ... Benoist Apparu, le secrétaire d'Etat au Logement, a exigé, hier, des préfets la mise à l'abri de tous les sans domicile fixe qui la réclament. « On ne demande pas de construire des centres dans la nuit, nous a confié son entourage. Mais bien de trouver des solutions d'urgence. » ... / ... le secrétaire d'Etat a d'ailleurs reçu les associations. A l'ordre du jour de la réunion : la gestion des places disponibles par le Samu social (115). « Actuellement, le Samu ne gère que 40 % des places à Paris, poursuit le secrétaire d'Etat. Les autres places sont mises à disposition des maraudes, des accueils de jour... » Ce temps-là est bientôt révolu. Benoist Apparu compte sur le Samu social. ... / .. d'ici là, il faudra faire avec les moyens du bord ... / ... " - Source 20Minutes

A l'UMP, on se consolera sans doute avec cette actualité relatée par GALA :

"L’exclusion, la solidarité: des sujets qui, indéniablement, ne laissent pas Carla Bruni-Sarkozy indifférente. Depuis qu’elle est première dame, l’ex-top model devenue chanteuse a déserté –la plupart du temps- les studios pour se consacrer aux bonnes œuvres, une tradition chez les First Ladies. ... / ... Elle raconte les premiers pas de sa Fondation, et confie qu’elle-même a un ami SDF… Avec Denis, raconte-t-elle, «on parle de lecture et de musique» mais il a refusé sa proposition de le loger à l’hôtel pour l’hiver ... "

Mais on oubliera d'évoquer la réalité évoquée par Augustin Legrand :

" ... / ... les associations évaluent à 10 millions le nombre de personnes concernées par la crise du logement ... / ... Ça coûte plus cher de mal agir en hiver, de louer des gymnases, c'est contre-productif pour notre pays"... / ... "Ils augmentent les budgets sur l'hébergement d'urgence et dans le même temps, ils baissent celui du logement. Avec le plan de relance, il y a eu un petit effort de fait sur l'hébergement, mais ridicule par rapport aux promesses qui ont été faites ... /... Dans le discours off que Christine Boutin nous tenait au ministère, elle disait: 'Je ne suis pas entendue, personne me comprend'. Et le discours public était de dire: 'Tout va bien, les promesses sont tenues ... / ... " - Source L'Express

Très étonnamment, l'UMP n'a pas renouvelé l'expérience vidéo SDF de 2008 et a préféré lancer son débat sur l'identité nationale et se consacrer à une vidéo où il "va changer le monde".

A ce sujet, le chroniqueur Quentin Girard, (qui lui trouve que ce :"n'est pas forcément une mauvaise opération de communication") écrit dans Slate : " ... / ... Toute la vidéo fait bien attention à mettre en avant des fauteuils roulants, des noirs, des beurs, des beaux, des gros, une grosse noire (ça compte double). La France, unie dans la diversité. Oui, l'on sait que c'est pour la vidéo, que c'est monté, mais, au moins, l'effort est là. Cela n'a pas toujours été une évidence de représenter cette diversité ... / ... " Nous ajouterons : mais fait l'impasse sur les plus fragiles, plus pauvres ou sans sans abri !

Mais, après tout, pourquoi perdre du temps et de l'énergie pour des gens, qui, si ça se trouve ... ne votent même pas !

Autres Sources
Marianne2

3 commentaires:

realworld a dit…

Aujourd'hui je file un ricard à ceux qui puent le chien
Sans déontologie, idée, juste du baratin
Je vous laisse choisir, car je suis un connard
Juste pour l'hiver la morgue ou le mitard

(Musique maestro)

Aujourd'hui, on a encore le droit
D'avoir faim et d'avoir froid
Des ratés, y'en a des tas
Je pense à moi, pas à ses rats.

Je te promets de t'laisser choir.
Mais s'il te plait ne t'fais pas voir.
Un peu de vin et d'puanteur
Dans les metros, les métros d'la peur

Jacques a dit…

Je me permets de vous suggérer de faire un tour sur mon bloc-notes où se trouvent quelques articles du même tonneau que le votre ci-dessus à propos des SDF et des promesses non tenues.

Bien cordialement,

jf.
www.lamauragne.blog.lemonde.fr

Peejay Li a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.