18 janvier 2010

Ils ont osé : L'UMP va faire campagne sur ... l'emploi !

Vous l'ignoriez peut être, mais l'UMP dirige le pays depuis 2002 !

Ce qui signifie que le Président de la République et son gouvernement, l'Assemblée Nationale et le Sénat ont tous pouvoirs pour règler les problèmes de la France depuis 8 ans.

Il est donc difficile d'imputer à l'opposition les difficultés que rencontrent les français, notamment dans le domaine de l'emploi et du chômage qui s'accroît comme jamais !

Xavier Bertrand qui a été Ministre du Travail et aujourd'hui dirige le "Mouvement Populaire" aurait pu nous expliquer, la part de responsabilité du gouvernement et des élus de son parti dans les chiffres suivants :

" En moyenne sur le troisième trimestre 2009, le taux de chômage au sens du BIT s’établit à 9,5 % de la population active en France (incluant les Dom). Pour la France métropolitaine, le taux de chômage s’établit à 9,1 %, soit près de 2,6 millions de personnes. Il est stable par rapport aux données révisées du deuxième trimestre 2009.

Le taux de 9,1 % avait été atteint début 2006, avant que le chômage ne baisse jusque début 2008. Plus généralement en France métropolitaine, 3,3 millions de personnes ne travaillent pas mais souhaitent travailler, qu’elles soient ou non disponibles dans les deux semaines pour travailler et qu’elles recherchent ou non un emploi - Source INSEE

Dans le détail ?

" Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A s’établit à 2 630 400 en France métropolitaine fin novembre 2009. Ce nombre augmente par rapport à la fin octobre 2009 (+0,1 %, soit +3 100). Sur un an, il croît de 22,1 %.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégories B et C s’établit à 1 184 600 en France métropolitaine fin novembre 2009. En novembre, le nombre de ceux de catégorie B augmente de 1,6 % (+10,4 % sur un an) et le nombre de ceux de catégorie C est en hausse de 2,4 % (+18,4 % sur un an).

Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégories A, B, C s’établit à 3 815 000 en France métropolitaine fin novembre 2009 (4 048 600 en France y compris Dom). Ce nombre croît de 0,7 % (+26 800) au mois de novembre. Sur un an, il augmente de 19,7 %. Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi en catégories D et E s’établit à 497 600 en France métropolitaine fin novembre 2009. ... / ... " Source Chomisteland

Bon bilan direz-vous Monsieur Bertrand ?

Et pourtant, nous apprend Le Monde : " De Marseille à Nice, où l'UMP a pour la première fois tenu sa traditionnelle cérémonie des vœux en province, le secrétaire général de l'UMP a "rodé" son discours de campagne. "La première priorité, c'est l'emploi" !

Et pourtant comme le fait remarquer le journal : "Ces derniers mois, la majorité avait pourtant plutôt évité ce thème. Difficile de communiquer sur la "sortie de crise", alors que les chiffres du chômage augmentent"

Et le "gentil" Xavier Bertrand, avec sa mauvaise foi habituelle, de déclarer : "Nous avons mieux résisté à la crise que les autres pays, mais nous n'en serons sortis que quand le chômage reculera mois après mois"... / ... Tant pis si l'emploi est généralement plus considéré comme relevant d'une politique nationale que régionale: "Pour ces élections, nous sommes dans l'opposition. Les régions socialistes ont fait blocage, en ne participant pas au plan de relance"

Mais, que disent les chiffres de l'Alsace, région dirigée par l'UMP - Source INSEE

Alsace
3ème trim 2008 : 6,4
2ème trim 2009 : 8,3
3ème trim (1) 2009 : 8,5

C'est à dire, pratiquement la même chose que les autres régions françaises ! (voir tableau ci-dessous)

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

Va t-il comme Louis de Funès, dans un des dialogues du film la Zizanie , nous chanter sur l'air des lampions : "Mon programme en trois points : premièrement, le plein emploi, deuxièmement, le plein emploi et troisièmement, le plein emploi !" , comme on peut le voir dans cette vidéo qui compare l'humour de De Funès aux déclarations de François Fillon ?


Alors, justement, comment le "mouvement populaire" voit-il l'avenir de l'emploi ?

Si l'on en croît le "dynamique sous porte parole" de l'UMP : Dominique Paillé, les réponses sont les suivantes : "Emplois verts, haute technologie, transport de demain , restauration, et les emplois industriels comme la filière automobile"


Dans la mesure ou nul à l'UMP est capable de définir la teneur et la disponibilité des : emplois verts et de haute technologie, c'est probablement en se référant aux priorités du mouvement populaire que :

Pour les transports

"La SNCF envisagerait de supprimer certaines lignes TGV ou d'en réduire fortement la desserte dès la fin de l'année, selon Les Echos daté de lundi. Le quotidien économique affirme que l'entreprise publique passe actuellement en revue l'ensemble de ses lignes à grande vitesse et prépare une refonte qui pourrait se traduire par la suppression ou la forte réduction de l'offre entre certaines destinations pour faire face à la baisse de rentabilité de son activité grandes lignes" - Source Le Point

"La SNCF a annoncé la suppression de près de 1.400 postes de cheminots en 2010. Cette nouvelle coupe dans les effectifs devait s'ajouter à celle de l'an dernier. 1.760 emplois avaient alors été détruits"- Source SFR Info

Pour la restauration

Le regretté (mais pas par tous) Philippe Séguin se déclarait "réservé sur le respect des engagements d'embauche et de baisse des prix" formulés par les restaurateurs, qualifiant d'"optimiste" l'objectif de 40.000 créations d'emploi. "Seuls 6.000 emplois pourraient être créés à long terme", estimait la Cour des comptes, ajoutant que "l'utilisation des taux réduits de TVA pour stimuler l'emploi était contestée, et on effet sur l'emploi mal documenté"- Source Nouvel Obs

L'automobile

Tout le monde a pu remarquer avec quel brio, le gouvernement qui a versé moult subsides aux constructeurs, dont Renault, dont il est le principal actionnaire se débat, pour conserver une hypothétique fabrication sur le site de Flins (voir Slovar les Nouvelles de vendredi ), en attendant de voir ce qui se passera sur les autres sites !

Alors, ils sont où ces emplois dont Xavier Bertrand souhaite faire un cheval de bataille électoral ?

A noter que Xavier Bertrand a soigneusement évité de parler des auto entrepreneurs, cette mécanique à dégonfler les chiffres du chômage :

" D'après une étude d'OpinionWay publiée en décembre, il s'agit à 60% d'hommes. Ils ont 44 ans en moyenne. 39% d'entre eux exercent uniquement leur activité d'auto-entrepreneur. ... / ... Mais moins d'un tiers parvient à tirer de leur auto-entreprise la majorité de leurs revenus. Des revenus estimés en moyenne à 775 euros net par mois, l'équivalent du seuil de pauvreté en France ... / ... " Voir Slovar : "Bilan économique 2009 : la réalité des créations et défaillances d'entreprises par les chiffres ! "

Sans doute une pudeur ou un oubli ?

Alors, lorsqu'on voit comment un parti politique majoritaire a été capable de gérer le problème de l'emploi depuis qu'il dirige la France, on se dit que lui confier des régions est la pire des choses qui puisse arriver aux habitants de celles-ci !

Maintenant, si vous avez envie de servir de cobaye régional au laboratoire du Mouvement populaire, c'est vous qui voyez ....