27 juillet 2010

XVI eme arrondissement de Paris : Oui aux logements sociaux .. mais ailleurs !


"NON AU BETONNAGE DE LA PORTE D'AUTEUIL" c'est le cri poussé par l'association "Porte d'Auteuil environnement" qui défend les habitants de la " plus grande réserve de milliardaires de France" : la Villa Montmorency, contre le projet de l'office HLM de Paris de construire 320 appartement dont ... 160 sociaux !

En effet : " Dans le 16e arrondissement de Paris, qui ne compte que 2, 5% de logements sociaux contre 20% exigés par la loi, une guerre urbaine est déclarée contre la construction d'habitations à loyer modéré. " nous explique Le JDD

Et en ce qui concerne le lieu que souhaite protéger "Porte d'Auteuil environnement", il s'agit d'empêcher la construction de logements sociaux sur les terrains actuellement en friche qu'occupait l'ancienne gare d'Auteuil et qui bordent ... la "Villa Montmorency"

Villa Montmorency késako ?

Le Point nous en donne une description : " ... / ... paisible cité privée, logée au sommet d’une butte dans le 16e arrondissement de Paris. De hautes grilles à l’entrée, un gardiennage sans faille et un réseau de caméras de surveillance protègent un hameau privatif d’une centaine de résidences, paradis des glycines, des hommes d’affaires de haut rang et des célébrités du show-biz ... / ... "

Qui y habite ?

Entre autre : Arnaud Lagardère qui : " se trouve ainsi à huit minutes en voiture de la rue de Presbourg, où siège son groupe", Vincent Bolloré (et ses enfants) dont le trajet chaque matin : " jusqu’à la tour Bolloré de Puteaux ne lui prend pas plus de quinze minutes", Jean-Paul Baudecroux, patron du groupe NRJ, qui : " a acquis trois maisons pour ses enfants, dont 1,2 kilomètre sépare sa demeure de son fauteuil présidentiel de la rue Boileau".

Mais aussi

Dominique Desseigne (hôtels de luxe et casinos Lucien Barrière), Alain Afflelou, Jean-Paul Bucher, ex-PDG du groupe Flo, Jean-François Roverato, PDG d’Eiffage (BTP), Alain Guillon, ancien directeur du raffinage chez Elf, Michel Derbesse, ex-numéro deux du groupe Bouygues, Marc Serrell, fondateur de Terres de charme, le pape du voyage sur mesure, et les financiers Michel Cicurel (Financière Edmond de Rothschild), Grégoire Chertock (Rothschild & Cie), Jacques d’Auvigny (Mutualité française), Jacques Tenaille d’Estais (BNP Paribas) ... / .. "

Et enfin, les people

Céline Dion et son mari René qui y ont acquis en 2008 une maison pour ... 47 millions d’euros, Mylène Jeanne Gautier dite Mylène Farmer, Sylvie Vartan : qui y est propriétaire d'un pied à terre depuis 1977, Rika Zaraï qui selon plusieurs sources : " s’est spécialisée dans la protection des arbres et des plantes" de la Villa, Gilles Jacob, le président du Festival de Cannes, ...

Sans oublier, Carla Bruni, dont l'hôtel particulier, doté de deux entrées, l'une dans la villa, l'autre sur la voie publique, est fréquenté les soirs de semaine par son mari, Nicolas Sarkozy. - Source Blogg en référence à un article du Monde de 2008

C'est donc à : " une centaine de mètres de cette concentration de fortunes et de pouvoirs qu'est prévue la construction de près de deux cents logements sociaux " !

Bien que Jean-Yves Mano, l'adjoint au Maire de Paris, chargé du logement rappelle que : " les projets mêlent habitations sociales et privées, que les HLM s’adressent notamment à des familles qui habitent déjà le quartier, souvent cantonnées à des chambres de bonne". Les réactions des "locaux" et de leurs élus, sont partagés en "inquiétude" et outrance : " Il faut comprendre, voir arriver d’un coup des familles avec des difficultés sociales, là où on avait un espace vert, ça fait un peu peur", explique sans détour une mère de famille du quartier ... / ... "

En ce qui concerne les élus, on fait dans la "délicatesse"

Claude Goasguen, maire UMP du 16e arrondissement : " ... / ... On tape sur les bourgeois pour être populaire à l’est. C’est du poujadisme anti-riche. Bientôt on attaquera les deux-cent familles ! " Et : " Vous n’avez qu’à nous mettre une étoile jaune et marquer 16e arrondissement dessus " ! - Source JDD

C'est donc pour : " ... / ... préserver la qualité architecturale de ses quartiers. Qui se définit par l'équilibre du volume des bâtiments neufs et par leur harmonie de facture avec le style de leur quartier, qui est chez nous de style haussmannien" dont l'association Porte d'Auteuil environnement nous décrit une situation identique à des "boat people" : " ... / ... le 16e ardt. est déjà très peuplé. On estime la population à environ 180 000 personnes, dont 110000 pour le Sud de l'ardt. Ces chiffres expliquent de facto le départ des familles chassées par leur besoin d'espace ... / ... "

Que celle-ci a : " Le 29 mars 2010, dans l'après midi, a apporté à la mairie de Paris le gros dossier contenant les 3084 signatures de pétitionnaires, la plupart des riverains du quartier, contre le projet de construction de quatre barres de 11 étages situées sur le terrain de la gare d'Auteuil."

Devant un tel désarroi et une telle mobilisation, il est certain que le Président (qui va probablement encore, lors de ses vacances au Cap Nègre, essayer de résoudre "LE PROBLEME" des fosses septiques locales), va bien trouver un moyen pour permettre aux habitants de continuer à : " Se réveiller au chant des oiseaux, prendre le petit déjeuner sur sa terrasse de 120 mètres carrés, sentir l’odeur d’un gazon fraîchement arrosé et laisser s’ébattre les enfants dans les allées du petit jardin, se savoir entre soi, à l’abri des regards et des importuns, assez loin de la maison voisine pour éviter le dérangement des disputes de couple..."

D'autant que Vincent Bolloré est ... le Secrétaire Général de de l'association des copropriétaires de la Villa ....




5 commentaires:

doleco a dit…

C'est trop fort, on n'aurait pas pu l'inventer. J'ai mis un lien sur www.dolecologie.com

Anonyme a dit…

LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE

NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE

Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

Merci aussi de visiter les sites :

http://aec89.site.voila.fr

http://www.dailymotion.com/apocalipsflo/video/xan6v_hippophagie

http://www.reseaulibre.net/rage/video3.html

REJOIGNEZ LE GROUPE SUR :
http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218

Faites passer le message à vos amis.

Amitiés.

AEC.

seb musset a dit…

C'est encore plus simple que ça : Ils ne veulent pas de voisins du tout.

alex a dit…

Bonjour,

votre article à mon avis manque d'objectivité.

L'association en question propose sur son site un projet alternatif avec des barres d'immeubles plus basses, de 5 étages et comprenant non plus 50 % mais 100 % de logements sociaux.

Vous stigmatisez facilement les habitants de ce hameau parce qu'ils sont très riches et réduisez le débat à une lutte des classes d'une autre époque. De plus, les habitants de ce hameau ne représentant qu'une partie seulement du voisinage du futur projet.

Quant au fait que des mères des familles préfèrent des espaces verts à la construction de barres HLM à côté de chez elles, cela n'a rien de très surprenant et cela ne fait pas avancer le débat.

Anonyme a dit…

Ce programme répond visiblement à une volonté affichée de vouloir casser le « ghetto » d’Auteuil (ce terme étant souvent employé par les partisans de ce projet).
Pourquoi vouloir intégrer dans ce quartier une architecture totalement différente de celle déjà présente ?
De nombreuses villes françaises et européennes ont toujours souhaité garder une uniformité ou une cohérence avec l’environnement local.
Il est tout de même étrange que ce programme voit le jour à Auteuil avec, sous couvert du prétexte de créations de logements sociaux (vitaux pour Paris), un mépris total de la concertation locale. (concertation pourtant bien nécessaire pour faciliter l’arrivée des futurs habitants du quartier).
Le débat n’est plus de savoir si nous devons être pour ou contre ces logements, ils sont nécessaires, mais pourquoi vouloir casser une architecture de type classique et dénaturer une des entrées de Paris.
Des propositions ont été faites par les associations locales, les création logements seraient assurées et l’intégration n’en serait que plus facile.