29 décembre 2010

Député des Français à l'étranger : Un eldorado électoral sur mesure ?

Quoi de mieux, qu'obtenir un poste de prestige dans l'hypothèse d'une déroute électorale en 2012 ? Le nombre de places étant toutefois limité, il pourrait bien y avoir quelques circonscriptions exotiques à distribuer en 2012.


A partir de 2012, miracle du rédécoupage électoral, siègeront, entre autre, à l'Assemblée Nationale les représentants de : L’Amérique du Nord, de Russie-Asie-Océanie et du Liechtenstein-Suisse. L'UMP est déja dans les starting blocks !

L'UMP est mondiale ... comme la guerre aurait pu dire le regretté Coluche. En effet, bien que franco française, elle est présente par des structures ou bureaux de représentation sur les cinq continents.

Ainsi, on peut adhérer à l'UMP si on vit, par exemple, dans les pays suivants : Espagne, Italie, Belgique, Grande-Bretagne Suisse, Etats-Unis, Quebec Allemagne, Roumanie, Madagascar, Chine, Japon, Liban, Corée du Sud, Hong Kong, Taiwan, Macao, Mongolie et même au ... Mozambique !

Il existe, d'ailleurs, une Fédération des Français de l'Etranger de l'UMP qui "rassemble", nous dit sa page Facebook (47 membres) : " tous les adhérents expatriés qui s’engagent et militent mais surtout débattent via Internet. Nous sommes, je crois, plus de 4000 adhérents de l'UMP à l'étranger à croire en l'engagement militant, même au-delà des frontières, et à oeuvrer pour que la "flamme" se perpétue. Belle histoire " et possède même un site qui pointe sur la page Facebook de ... Nicolas Sarkozy

Cette stratégie devrait lui permettre de truster la majorité des 11 nouvelles circonscriptions créées pour les " 2.100.000 expatriés" (source Assemblée des français de l'éranger) qui disposaient tout de même, jusqu'à présent de 12 sénateurs

A quoi ressemblent ces circonscriptions ?

Une liste a été publiée par Le Monde. Extraits

* 2e circonscription : (Belize, Costa Rica, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Salvador ; Bolivie, Colombie, Equateur, Pérou, Venezuela ; Brésil, Guyana, Surinam ; Argentine, Chili, Paraguay, Uruguay ; Antigua-et-Barbuda, Bahamas, Barbade, Cuba, République dominicaine, Dominique, Grenade, Haïti, Jamaïque, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Trinité-et-Tobago)

* 10e circonscription : (Afrique du Sud, Bostwana, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Swaziland, Zambie, Zimbabwe ; Comores, Madagascar, Maurice, Seychelles ; Egypte, Soudan ; Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Somalie ; Burundi, Kenya, Ouganda, Rwanda, Tanzanie ; Bénin, Ghana, Nigeria, Togo ; Cameroun, République centrafricaine, Tchad ; Gabon, Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe ; Angola, Congo, République démocratique du Congo ; Irak, Jordanie, Liban, Syrie ; Arabie Saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar, Yemen)

* 11e circonscription : (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizstan, Moldavie, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine ; Afghanistan, Bangladesh, Inde, Iran, Maldives, Népal, Pakistan, Sri Lanka ; Chine, Corée du Sud, Japon, Mongolie ; Birmanie, Bruneï, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Palaos, Philippines, Singapour, Thaïlande, Timor oriental, Vietnam ; Australie, Fidji, Kiribati, Marshall, Micronésie, Nauru, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Salomon, Samoa, Tonga, Tuvalu, Vanuatu)

Et il faut dire qu'à l'UMP on est extrèmement attentif à ces nouvelles circonscriptions. Il n'y pour celà qu'à regarder le site UMP Asie 2012 ou celui de l'UMP Côte Est des Etats Unis !

Pourquoi une telle attention ?

Comme nous l'explique Le Monde, parce que : " (...) Au second tour de l'élection présidentielle, chez les Français de l'étranger, Nicolas Sarkozy avait obtenu 54 % des suffrages et Ségolène Royal 46 %. Dans la composition des 11 circonscriptions des Français de l'étranger telle qu'elle est proposée par le projet d'ordonnance, le candidat de droite arriverait en tête dans 9 circonscriptions et la gauche dans 2 circonscriptions "

Qui pourraient-ils être ?

Au Nouvel Obs, à mi décembre on évoquait : Christine Lagarde, Ministre et conseillère municipale d'opposition du XIIe arrondissement de Paris, pour la circonscription ... d'Amérique du nord et Thierry Mariani le secrétaire d'Etat aux Transports, (élu du Vaucluse) celle de Russie-Asie-Océanie !

En clair : De vrais petits eldorados électoraux ?

Certes, mais compte tenu de la popularité de l'exécutif et de l'UMP, qui promet de sévères défaites en métropole, rien ne vaut une belle circonscription où les électeurs ne sont ni turbulents ni exigeants, tout en profitant à profiter du confort de la capîtale ...

3 commentaires:

Ju a dit…

Il y a aussi l'ADFE qui est une assoss qui ne cache pas son appartenance à la gauche avec des gens qui briguent le mandat de député aussi.
Bien placée pour t'en parler puisque j'en fais partie et que j'avais connu l'ADFE par... la coopol !

BA a dit…

Omar Bongo a été le dictateur du Gabon du 2 décembre 1967 à sa mort, en juin 2009.

25 mai 2007.

Réception de Bongo : Sarkozy frappe fort.

Il n’aura pas fallu 10 jours pour que le nouveau président accueille à l’Elysée le doyen des dictateurs africains.

Omar Bongo est le doyen des dictateurs africains : 40 ans au pouvoir. Il est reconduit périodiquement à la tête de l’Etat à l’issue de scrutins ubuesques, après avoir muselé ou arrosé tous ses opposants. Toujours avec la bénédiction de Paris, pour qui il fait fonction de gouverneur d’un dominion de l’hexagone richement doté en pétrole.

On avait peine à croire aux engagements de Nicolas Sarkozy à « refonder la politique africaine de la France sur des relations transparentes et officielles entre pays démocratiques » (programme de l’UMP), après qu’il ait précisément rencontré le vieil Omar Bongo, généreux donateur des partis politiques français devant l’éternel, à quelques semaines du premier tour.

Peut-être Sarkozy croit-il vraiment que le Gabon est un pays démocratique... et que c’est la conception gabonaise de la démocratie qu’il compte importer en France plutôt que l’inverse ?

A moins qu’il n’accueille Bongo que pour lui signifier sa rupture avec la politique de soutien aux dictateurs, comme le demande la cellule Françafrique, en saisissant symboliquement le patrimoine important dont jouit le potentat gabonais à Paris et en France ? Il n’est pas interdit de rêver. Pas encore... »

http://www.cellulefrancafrique.org/Reception-de-Bongo-Sarkozy-frappe.html

Mercredi 29 décembre 2010 :

WikiLeaks : des détournements de fonds par Bongo auraient profité à des partis français.

Près de 30 millions d'euros auraient été détournés de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) à son profit par le défunt président gabonais Omar Bongo et auraient aussi profité à des partis français, selon des notes diplomatiques américaines divulguées par Wikileaks, visibles mercredi sur le site de El Pais.

Cette information a été donnée quatre jours après la mort de M. Bongo, en juin 2009, par un haut fonctionnaire de la BEAC à un diplomate de l'ambassade américaine au Cameroun, précise le journal espagnol.

Selon la même source, « les dirigeants gabonais ont utilisé les fonds détournés pour leur enrichissement personnel et, suivant les instructions de Bongo, ont remis une partie de l'argent à des partis politiques français, y compris en soutien au président Nicolas Sarkozy ».

L'argent aurait profité « aux deux camps, mais surtout à droite, en particulier à (l'ancien président français Jacques) Chirac mais aussi Sarkozy ».

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h14SVl8xo8jbuIp9QSmjaQci-9Xw?docId=CNG.ca2d2f8ff37dcbf7a2c1b57b9809d526.5b1

griffonlyonnais a dit…

Perso, je suis curieux de connaître les conditions matérielles qui seront allouer à l'exercice de ce mandat de député VIP.