01 juin 2012

Législatives : La fausse interview « rebelle » d'Hervé Morin ?

Dans une interview au JDD, Hervé Morin règle ses comptes avec certains de ses anciens alliés de l'UMP et annonce une violente recomposition du centre dont il espère bien être bénéficiaire avec l'aide ... de l'UMP !  




« Jean-Christophe Largarde a un comportement de voyou et se déplace avec des racailles. Rachida Dati est la plus grand menteuse de la République. Fillon n'a pas vraiment de convictions ». Voila résumées quelques déclarations chocs d'Hervé Morin dans sa dernière interview au JDD. Le patron du Nouveau Centre serait-il devenu un rebelle ?

Bien que l'échéance des législatives approche à grand pas, on a peu entendu les leaders du centre droit ces dernières semaines. Si l'UMP de son côté, compte limiter la casse grâce au redécoupage adroit d'Alain Marleix, il n'en n'est pourtant pas de même pour les élus centristes qui confrontés à des rivalités internes et plus exposés, risquent de payer au prix fort la défaite de Nicolas Sarkozy.

Le Modem et son Président François Bayrou survivront-ils ? Rien de moins certain. En effet, comment continuer à être entendu avec de moins en moins d'élus, et surtout si le grand chef ne siège pas à l'Assemblée Nationale

Du côté du Parti Radical, si Jean-Louis Borloo est particulièrement silencieux, Hervé Morin a décidé de mettre les pieds dans le plat dans une interview au JDD. Et de quelle façon !    Extraits

A la question : Comptez-vous vous représenter à la tête du Nouveau Centre ?

Il répond : « (...) Je n’ai pas l’intention d’abandonner le travail de reconstruction que j’ai entamé. Ne confondons pas l’initiative de quelques individus avec les militants (...) Lors de ce dernier Congrès, nous avions été les témoins d’un comportement de voyou de la part de Jean-Christophe Lagarde, avec des racailles (...) Quoi qu’il en soit, nous verrons, après le 17 juin, qui sera encore vivant sur le champ de bataille (...) »

Vers un massacre à la tronçonneuse au Nouveau Centre ? : « (...) j’exclus ceux qui ont signé en faveur d’une organisation politique encore secrète, l’Union des radicaux, centristes, indépendants et démocrates (Urcid). Une organisation dont on ne connaît pas le début de la signification politique (...) »

Concernant Rachida Dati : « (...) On lui donne la parole, on se demande pourquoi. Je ne comprends pas la fascination qu'elle exerce. C'est la plus grande menteuse de la République (...) »

Sur l'UMP : « (...) A l’UMP, le courant humaniste depuis 2002 n’a jamais existé. Pour l’instant, toutes les grandes responsabilités ont été confiées aux anciens RPR (...) »

Sur François Fillon : « (...) Je ne suis pas capable de définir ce que propose François Fillon (...) j'ai rarement entendu l'ancien Premier ministre s'exprimer sur des sujets de fond ces cinq dernières années (...) »

Mais alors, nul dans l'ancienne majorité présidentielle ne trouverait grâce aux yeux d'Hervé Morin ?

Peut être quand même Jean-François Copé avec lequel il a toutefois quelques sujets où il n'est « pas en adéquation » Cette mansuétude, qu'il dément mollement, n'a bien entendu rien à voir avec le fait qu'il aura besoin dudit Copé, au cas ou celui-ci resterait à la tête de l'UMP,  pour obtenir entre autres, des subsides pour faire fonctionner son mouvement politique !

Néanmoins, nous ne doutons pas qu'au cas où François Fillon prendrait les commandes de l'UMP qu'Hervé Morin n'attendrait pas longtemps pour venir lui proposer d'incarner un grand courant humaniste. A condition d'être rapide car au Parti Radical ou à la Gauche Moderne on est dans le même calcul.

Comme quoi être rebelle a toujours ses limites surtout lorsqu'on est centriste ...


Crédit et copyright photo

2 commentaires:

Bembelly a dit…

Ainsi parle l'ancien traitre de François Bayrou...

Anonyme a dit…

Quand on se retourne et qu'on revoit la campagne présidentielle grotesque de Borloo et Morin, rabatteurs sarkozystes, on ne peut qu'être convaincus de leur engagement, de leurs convictions, de leurs qualités morales pour tout dire. Au terme de rebelles, je préfère celui d'opportunistes sans scrupules au service de leur propre intérêt. A moins qu'ils aient été en mission commandée.