09 août 2006

De la lassitude à l’indifférence ?


« Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu'un épouvantable doute m'étreint : Suis-je bien de cette planète ?

Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu'eux sont d'ailleurs ?
Et quand je dis "qu'eux", je pense à Fernande, certes, mais pas seulement à elle.

Tous et toutes me sont étrangers.
Mon crémier, mes enfants, Bernard Tapie, Platinouille ou Mac Enrotte, la speakerine d'Antenne 3 ou Paul Bocuse ne sont pas de mon univers.

Je n'arrive qu'au prix d'efforts surhumains à m'intéresser aux faits et gestes de la grande-duchesse de Luxembourg. »
Disait Pierre DESPROGES dans un de ses sketch de 1986

COLUCHE de son côté nous disait : « La misère y parait c'est un truc terrible. La misère augmente énormément dans le monde. Tout augmente, c'est normal.

C'est bizarre moi j'm'en fous de tout ça j'arrive pas à m'intéresser. Et y a pire, j'ai même pas honte.
J'ai vu dans les journaux les mecs y disaient hein ceux qui s'intéressent pas c'est des cons. Moi je suis con. Déjà vous vous avez pas l'air mais alors moi euh.

Y a la guerre au Vietnâm, y a la guerre au Cambodge, y a la guerre en Iran, y a la guerre en Afrique. Ca se rapproche hein. Et moi je m'en fous. Je préfèrais la guerre du Vietnâm à la guerre en Iran parce que, elle était plus loin. J'trouvais ça plus sympathique… »

Ce sont des sketchs peu connus de ces comiques dans lesquels ils essayaient de nous montrer les dégâts que peuvent occasionner les grands media lorsqu’ils se sont substitués aux penseurs et philosophes.

Et oui, je vais encore m’en prendre à la presse sous toutes ses formes comme le déploreront certains. Mais que fait-elle la presse hormis nous balancer des faits, des images et des films sans la moindre analyse critique le tout en moins de 30 minutes ? Que d’envoyés spéciaux ne disposant que de 20 secondes d’antenne pour vous expliquer des luttes et des haines parfois millénaires ?

Que voulez vous mon bon monsieur, il ne faudrait pas que les annonceurs voient leurs publicités décalées par rapport à l’horaire prévu !!!

Pour la réflexion, vous avez déjà la soirée des « enfoirés » et de très beaux reportages sur les « restos » preuve que divertissement et détresse font bon ménage.

« La misère du monde n'est pas de dimension humaine. Y'en a trop de misère alors on s'occupe de la nôtre et pis quand on en a pas tu vois bien qu'on va pas s'en occuper hein? » - COLUCHE

C’est vrai que seule l’image sait maintenant se faire lever les foules ou les opinions. Qui se serait mobilisé sur le problème des campings SDF parisiens si le « Canard Enchaîné » n’avait pas publié les photos de leurs tentes sur les berges de la Seine ?

En fin de compte, pas grand chose n’a bougé depuis ces sketchs, même la géographie des conflits semble étrangement « stable ».

L’Union européenne s’inquiète de la baisse de la natalité et prône l’immigration et pourtant les partis xénophobes ou nationalistes progressent à chaque élection.

La science n’a jamais été aussi performante alors qu’on refuse désormais d’enseigner la théorie de DARWIN dans certaines écoles américaines.

Alors, qu’est ce qui a vraiment changé 20 ans après ?

Actualités
Les magazines de l’actualité heureuse sont devenus ceux des turpitudes des stars mais le Moyen orient, l’Afrique et une partie de l’Asie continuent a fournir de « bonnes » bases aux JT de l’inoxydable PPD.

Chaque fait divers est devenu un sujet majeur mais Jean Pierre PERNAUD continue à nous faire découvrir le charmes du travail du dernier sabotier du haut JURA.

Une fermeture d’usine fait moins de 5 secondes mais qui s’en offusque encore.

Politique

On pourrait aisément reprendre le texte suivant

En politique, on est ach'ment balèzes. Surtout en politique française, On est parmi les plus balèzes du monde. En politique française. Du monde ! Faut dire qu'on est les seuls que ça intéresse, alors ça sélectionne! On a des hommes politiques que le monde entier nous envie. Ils pourraient venir les chercher, d'ailleurs, mais ils ne viennent pas

Plus sérieusement, Alain JUPPE revient, Nicolas SARKOZY et Ségolène ROYAL surfent sur les sondages, Dominique de VILLEPIN remonte dans les sondages ….

Un humoriste américain a écrit « Au secours, le monde est devenu fou, je veux descendre » n’avez vous pas cette sensation ?




Sources et bibliographie

Non compris - Pierre DESPROGES
Jme fous de tout - COLUCHE
La politique - COLUCHE

5 commentaires:

carolus a dit…

Ce n'est pas le monde qui est devenu fou, c'est la démocratie représentative qui est en crise.

Il ne faut pas descendre du monde, mais ne plus laisser les irresponsables aux postes à responsabilité. Cela ne tient qu'à nous de ne plus laisser faire, de ne plus nous laisser faire, de refuser la démagogie et le fatalisme.

Retroussons-nous les manches et nous marcherons de nouveau sur nos pieds!

Energies2007 offre cette possibilité.

www.energies2007.com

Slovar a dit…

Et que propose Energies 2007 à part réduire le nombre et la durée de mandats ainsi que créer un statut de l'élu ?

Le lien est en train de se couper entre les français et TOUS leurs élus.A vous de nous convaincre que Christian BLANC et ses nouveaux alliés PS et UMP sont différents

Jp a dit…

Comme tout cela est malheureusement bien vrai ... toujours et encore

carolus a dit…

Jean-Claude B, Jp,
Energies2007 et Christian Blanc proposent avant tout aux Français, citoyens ou élus, de s'emparer du débat de 2007. De ne pas laisser de place à la démagogie, le cynisme ou la cosmétique alors que l'enjeu est dramatique.
De dicter eux-mêmes, nous-mêmes, l'agenda, en exigeant des réponses cohérentes à des problèmes structurels. Voici les pistes que nous proposons.

Pour aller + dans le détail, cliquez ici.

Se concentrer sur l'essentiel, au risque de ne pas être sexy, c'est déjà différent.

Lancer une démarche qui transcende les clivages politiques constitue, après la LOLF, une autre innovation profonde sous la Vème République.
C'est le sens du comité d'action pour la modernisation de la France.

Ce positionnement en avant, au-delà des clivages, me semble constituer en soi un gage d'honnêteté. Car il porte un véritable projet, cohérent et soutenant une vision à long terme de la France et de l'Europe que nous voulons. Nous n'avons pas les yeux rivés sur les sondages, nous proposons un cap.
C'est la raison de mon engagement.

nicochore a dit…

ça fait plaisir de voir un autres "amis" des journalistes! je suis aussi un grand fane des journalistes perroquets pour qui la seule préocupation est de savoir si leur intonation était la bonne durant leur reportage...
Petite anecdote mon ex travail à la télé et hier un soir elle est rentré en me disant que la première chose qu'une de ses collegues à fait en rentrant sur canal+ (pour un job de journaliste) a été d'apprendre à parler en donnant une connotation bien particulière à sa voix...j'adore...d'abord plaire au publique...le cour sur l'eprit critique il est ou?????vous me direz avec un une formation littéraire ou politique ça devient un peu dur sur tous les points techniques ou scientifiques...m'enfin parait qu'il existe des journalistes scientifiques...ils se cachent bien ou alors sont sencurées...vous me direz comme tout le monde se désinteresse de la science de nos jours...pourquoi s'embeter....