20 février 2008

Phénomène sectaire ?

L’a t-elle ou pas dit ? Emmanuelle MIGNON est dans la tourmente après ses propos à VSD qu’elle nie.

Or, "La direction de VSD confirme les propos sur les sectes prêtés dans l’hebdomadaire à la directrice de cabinet du président Nicolas Sarkozy, Emmanuelle Mignon, que cette dernière dément avoir tenus, mercredi dans un communiqué. "Emmanuel Fansten, journaliste à VSD, a rencontré Mme Emmanuelle Mignon a son bureau de l’Elysée le mercredi 6 février de 11H15 à 12H00", indique l’hebdomadaire. "La rédaction de VSD confirme que les propos cités dans l’entretien ont bien été tenus, dans le cadre de ce rendez-vous ... / ... " - Source : AFP 20/02/08

Des déclarations qui étonnent alors qu’il existe une Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires : La MILIVUDES

"Sous le masque médical, religieux, culturel, social, humanitaire, écologique, scientifique ou commercial, on peut déceler des organismes ou mouvements susceptibles de présenter des dérives sectaires. D’autres encore s’expriment à visage découvert. Les victimes ? Les jeunes, les professions libérales, les enseignants, les scientifiques ... / ... " peut-on lire sur son site Web

Quel est sa mission ?

Extraits du site

"Instituée auprès du Premier ministre, la Miviludes est chargée : - D’observer et d’analyser le phénomène des mouvements à caractère sectaire dont les agissements sont attentatoires aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales ou constituent une menace à l’ordre public ou sont contraires aux lois et règlements ; - De favoriser, dans le respect des libertés publiques, la coordination de l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre de ces agissements ; - De développer l’échange des informations entre les services publics sur les pratiques administratives dans le domaine de la lutte contre les dérives sectaires ; - De contribuer à l’information et à la formation des agents publics dans ce domaine ; - D’informer le public sur les risques, et le cas échéant les dangers, auxquels les dérives sectaires l’exposent et de faciliter la mise en oeuvre d’actions d’aide aux victimes de ces dérives ; - De participer aux travaux relatifs aux questions relevant de sa compétence menés par le ministère des affaires étrangères dans le champ international ... / ..."

Lorsqu’on visite le site on est frappé de voir à quel point le phénomène sectaire est important et pris au sérieux par nos parlementaires.

Alors, qu’a voulu dire ou sous entendre Madame MIGNON ? Intervenait-elle à titre privé ou comme collaboratrice du Président ?

Une déclaration tapageuse de temps à autre ne suffisait pas ? Faut penser comme Jean-Louis DEBRE (source : Canard Enchaîné) "Il (Nicolas Sarkozy) est pris dans un engrenage : Pour tenter d’effacer la connerie de la veille, il en fait une autre le lendemain .... / ..." Notre Président désavouera t-il sa collaboratrice ou bien, obtiendrons-nous une nouvelle outrance dès demain dans nos média ?

Afin d’aider les parents qui seraient confrontés aux phénomènes sectaires (n’en déplaise à Madame MIGNON) nous leur donnons ci-dessous des coordonnées leur permettant de trouver des informations et de l’assistance.

MIVILUDES "s’informer, de défendre contre les sectes" est en libre téléchargement.

Il existe aussi des associations d’aide aux familles
UNADFI
CCMM
INAVEM

1 commentaire:

Citoyen a dit…

Voilà bien un sujet important, car si j'ai bien compris qu'elle ne dément pas avoir tenu les propos mais qu'elle les aurait tenus dans un cadre non "officiel". Cette seule précision est en soi un quasi aveu de ce qu'elle pense en particulier. Par contre, en tant qu'ancien DRH, on ne peut pas occulter que certains organismes de formation font de l'entrisme en ciblant les personnes les plus sensibles.
Merci pour cette vigilance