13 mars 2008

Fiscalité locale : La vérité

Déclarations de Patrick DEVEDJIAN sur le site de l'UMP

"A quelques jours du second tour des élections municipales, M. HOLLANDE et ses amis socialistes tentent de dresser un rideau de fumée pour dissimuler cette gestion calamiteuse et dépensière, qui est le vrai visage du socialisme local. Pourtant, la réalité est là : dans les communes, les départements ou les régions, partout où la gauche est aux responsabilités, la fiscalité locale explose. Depuis 2004, ce sont 7,7 milliards d’euros de hausse d’impôts qui ont été votés dans les régions et les départements gérés par la gauche. C’est cela la conception socialiste de défense du pouvoir d’achat des Français !... / ..."


Enquête CAPITAL - Elections municipales 2008 - Votre ville est-elle bien gérée ?
" ... / ... Ainsi, certains maires continuent de flamber. Comme l’ex-FN Jacques Peyrat qui, à Nice, s’est offert un hôtel de ville à 150 millions d’euros. Ou Patrick Balkany, à Levallois-Perret, qui vient de dépenser 850 000 euros en éclairages de Noël, soit 13,70 euros par habitant. Versailles s’est contenté de quatre fois moins. Dans nos classements par région, vous constaterez que la bonne gestion n’a rien à voir avec la couleur politique du maire. L’UMP détient aussi bien les quatre villes les plus sobres en dépenses de fonctionnement (Neuilly, Asnières, Valence, Saint-Maur) que les quatre bonnets d’âne de l’endettement (Marseille, Avignon, Cannes et Levallois-Perret). Les édiles que nous épinglons ne sont pas pour autant menacés : «Electoralement, se montrer dépensier est souvent payant», reconnaît Nicolas Portier, délégué général de l’Assemblée des communautés de France. A l’inverse, avoir des comptes au cordeau n’empêche pas de perdre une élection : les villes risquant de basculer ne sont pas les plus mal gérées. En réalité, les électeurs condamnent rarement une dépense effectuée pour la bonne cause. Il suffit de se promener à Bordeaux (les Berges du Lac), à Lille (Euratechnologies), à Lyon (Confluence), à Brest (Arsenal Penfeld) ou à Rennes (Alma-Fréville) pour mesurer combien les coûteux liftings urbains de ces villes ont dynamisé l’activité économique et amélioré la vie des habitants ... / ..."

Loupé !!!

Enquête CAPITAL
Votre ville est-elle bien gérée ?

Merci qui ?

Sources
CAPITAL

1 commentaire:

Y-Voir-Plus a dit…

Devedjian, l'homme qui tient la place de niko au chaud aurait mieux fait de la fermer, tout ce qui sort de la bouche de ces politiciens n'est que de la fumisterie
et puis si les collectivités locales ont augmenté de façon exponentielle leurs dépenses (donc impôt) c'est peut être parce que l'Etat dans son désengagment à outrance (décentralisation)ne les compense pas financièrement. Faut vraiment qu'ils arrêtent de nous prendre pour des c... avec leur déclarations à 2 sous