01 août 2008

Française de Jeux : Qui va gagner des millions ?

Les vacances d'été sont toujours le "meilleur" moment pour les opérations qui appellent beaucoup de discrétion. Ainsi, profitant du peu de lecteurs ou d'auditeurs et du petit nombre de journalistes à l'affut, l'information a filtré ce matin, notamment dans le journal La Tribune : La Française des Jeux serait introduite en Bourse

En lançant une recherche sur ce thème dans les moteurs de recherche d'actualité, on ne trouve que trois brèves financières dont celle de Trading Sat.com

"Des banques-conseil ont été mandatées pour préparer l'ouverture du capital de la Française des Jeux, rapporte la Tribune vendredi, indiquant que la voie d'une introduction en Bourse semble privilégiée.

Une formule combinant introduction en Bourse et arrivée d'un partenaire stratégique pourrait également être retenue, indique le quotidien, qui cite les noms de Lagardère (13021.FR), Bouygues (12050.FR) et Vivendi (12777.FR) comme partenaires potentiels.

La valorisation de la Française des Jeux est estimée entre 1,5 milliard et 4 milliards d'euros et dépendra du taux de prélèvement imposé par l'Etat à la Française des Jeux, ajoute le journal.

La Tribune indique que l'Agence des participations de l'Etat sera conseillée par Rothschild et la Française des Jeux par Merrill Lynch, sans citer ses sources. L'Etat devrait prendre sa décision dans le courant de l'année 2009, précise le quotidien". Source Trading.com

La Tribune de son côté publie sur son site : "La valorisation de la société pourrait atteindre jusqu'à 4 milliards d'euros. Elle variera en fonction du taux des prélèvements que l'État imposera à la Française des Jeux. L'introduction en Bourse est privilégiée et pourrait s'accompagner de l'entrée d'un partenaire stratégique. Le nom de Lagardère est souvent, cité comme ceux de Vivendi ou Bouygues pour la filiale Internet. L'État prépare la société à l'ouverture du marché des jeux d'argent sur Internet pour fin 2009. Il pourrait aussi trancher sur l'avenir des petits actionnaires" - Source La Tribune

La FDJ : Petit historique

La Française des Jeux est une entreprise publique française détenue à 72 % par l'État qui lui a confié le monopole des jeux de loterie et de paris sportifs sur tout le territoire national, départements d'outre-mer inclus, ainsi que dans la collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon, le territoire d'outre-mer de la Polynésie française et la principauté de Monaco.

Avec près de 38 700 points de vente, 28,5 millions de joueurs et un chiffre d'affaires de près de 9,3 milliards d'euros en 2007, La Française des Jeux est un opérateur de jeux de loterie et de pronostics sportifs de premier ordre à l'échelle internationale Source FDJ site institutionnel

Quels sont les chiffres d'affaires réalisés ces dernières années ?

Quelques chiffres d'affaire de la FDJ

2002 7,439 Milliards d'€
2003 7,797 Milliards d'€
2004 8,559 Milliards d'€
2005 8,926 Milliards d'€
2006 9, 473 Milliards d'€
2007 9,306 Milliards d'€

Source FDJ site institutionnel

Comment sont redistribués ces montants ?

Part nette des joueurs 60,00% 5 588 M€
Finances publiques et couverture des risques 28,70% 2 668 M€
Organisation des jeux 11,30% 1 050 M€

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Source FDJ site institutionnel

En clair, l'Etat empoche près de 29% du résultat de l'entreprise. Cette ponction minore de façon très importante la rentabilité de l'entreprise, car bien que réalisant en 2007 9,3 M€, le bénéfice ne s'élève qu'à 115 millions d'€.

Mais alors, allez-vous me dire, pourquoi tant de convoitises autour de la FDJ ?

C'est la Tribune qui l'explique :"La valorisation dépendra du taux de prélèvement que l'Etat choisira d'imposer à la FDJ" Une baisse du prélèvement favoriserait la valorisation de la FDJ dont les estimations varient entre 1,5 et 4 M€. La valeur sera également fonction de la participation que l'Etat cosnervera au capital ... / ... L'Etat doit prendre sa décision dans le courant de l'année 2009 ... / ... D'ici là, il devra également régler le sort des actionnaires minoritaires qui détiennent 20% du capital. Ce sont les anciens émetteurs des billets de la Loterie Nationale ... / ... Cet accord prend fin le 1 er septembre. En théorie l'Etat n'a pas le droit de les exproprier mais la tentation pourrait être grande avant l'introduction en Bourse de simplifier l'actionnariat ... " Source La tribune (papier) Vendredi 1 er Août 2008.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Après la télévision, les télécoms, la presse écrite, qui, de ceux qui étaient au Fouquet's et qui se présentent comme offreurs vont devenir le copropriétaire de la FDJ ?

La question mériterait d'être creusée et surtout mise sur le devant de l'actualité. Mais, que voulez-vous, nous sommes au mois d'août et les français ont besoin de jolies histoire d'apéros et de brochettes. Vous ne croyez tout de même pas qu'on va les déranger pour si peu ?

Au fait, il paraît que le temps et magnifique sur le Lavandou ...

Copyright, images et marques déposées
FDJ

1 commentaire:

RD a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.