05 novembre 2008

Seniors au travail : La cosmétique pour stratégie

Chez Slovar nous abordons régulièrement le sujet de l'emploi des plus de 50 ans. Et bien il va falloir que nous revoyons nos chiffres puisque c'est nouveau, 'il faut maintenant classer les plus de 45 ans dans cette catégorie !!!

Mais avant tout, penchons nous sur le nouveau "machin" mis en place par les pouvoirs publics pour permettre selon les termes en vogue depuis quelques jours pouvoir travailler jusqu'à 70 ans.

Tout le monde a pu se rendre compte que l'auto régulation des marchés était une catastrophe. Cela n'a pas empêché le MEDEF de présenter il y a peu son nouveau "code de gouvernance" afin que le législateur n'intervienne pas. Madame Parisot déclarait à cette occasion : "Nous demandons très clairement à toutes les entreprises françaises cotées sur les marchés réglementés d’adhérer à ce code de gouvernement d’entreprise. ... / ... En élaborant ce code, les organisations patronales veulent éviter tout projet législatif et ne s’en cachent pas : « Dans ce domaine, tout le monde sait que la loi est contre-productive (…) La législation nuit à la créativité et aux engagements des chefs d’entreprise »

C'est probablement au nom de cette éthique auto régulée que le secrétaire d'Etat chargé de l'Emploi, Laurent Wauquiez a annoncé de nouvelels mesures pour l'emploi des seniors.

"Nous avons souhaité, en lien avec Vigeo et des entreprises qui ont accepté de jouer le jeu (Adecco, Areva, Axa, Cofidis, EADS, L'Oréal, La Poste, O2, Siemens, Vinci), mettre en avant les bonnes pratiques sur l'emploi des seniors car ce n'est pas seulement une pénalité dans la loi qui va faire bouger les choses"

Vigeo, si vous ne le savez pas est l'entreprise dirigée par Nicole NOTAT l'ex dirigeante de la CFDT.

Présentation de Vigeo sur son site : "Le Groupe Vigeo mesure les performances et le niveau de maîtrise des risques de responsabilité sociale des entreprises et des organisations.

Nous mesurons le degré auquel les entreprises ou les collectivités publiques prennent en compte dans la définition et le déploiement de leur stratégie, ou de leurs politiques, des objectifs environnementaux, sociaux, sociétaux et de gouvernance, qui constituent pour elles des facteurs de risque.

Nos analyses permettent :

* D'évaluer le niveau d'engagement des organisations sur chaque objectif de responsabilité sociale ou de développement durable ;
* D'identifier les risques encourus par l’entreprise ou l’organisation en ces matières ;
* Et d'estimer leur degré de maîtrise - Source Vigeo

En résumé : Vigéo est une agence de notation spécialisée en responsabilité sociale qui permet entre autre aux "investisseurs et gestionnaires d'actifs de recevoir des analyses ISR (Investissements Socialement Responsables) sur 1500 valeurs européennes, asiatiques et américaines"

Qui compose son conseil d'administration ?

Le Conseil d’Administration
Il est composé de :

Présidente : Nicole Notat
Sécrétaire : François Rogé

Pour les entreprises :
* BNP-Paribas, représentée par M. Christian Aubin
* M. Jean Gandois (Suez)
* EADS, représentée par Mme Laurence Dors

Pour mémoire, Jean Gandois était à la tête du CNPF lorsque Martine AUBRY promulgua la loi sur les 35H00. Il donna d'ailleurs sa démission en expliquant qu'elle était inaplicable alors que chez Cockerill-Sambre (groupe Usinor en 1998 devenu groupe Arcelor en 2001, et groupe ArcelorMittal en 2006) qu'il dirigeait on travaillait 32H00.

Pour les gestionnaires financiers :

* Caisse Nationale des Caisses d’Epargne, représentée par M. Pierre Dutrieu et M. Erik Pointillart
* Crédit Agricole AM, représenté par M. Patrice de Larrard

Pour les organisations syndicales européennes et ONG :

* Confédération Française Démocratique du Travail, représentée par M. Gaby Bonnand
* M. Luc Cortebeeck, Confédération des Syndicats Chrétiens (CSC), Belgique
* Forum Ethibel, représentée par M. Mark Lambrechts (Vice-président du Conseil d’Administration), Belgique

Pour les personnalités indépendantes :

* M. Bernard Bayot
* M. Dirk Dalle
* M. Jacques Hintzy
* Mme Nicole Notat
* Transparency International, représenté par Mme Anne-Marie Ducroux
* Pro-Natura International, représenté par M. Guy Reinaud

Le Ministre explique : Les audits seront réalisés "d'ici début 2009 et à partir de là sera effectué un catalogue des bonnes pratiques dans lequel les entreprises et les partenaires sociaux vont pouvoir piocher", a-t-il précisé ... / ...

Vigeo va réaliser dans ces entreprises un diagnostic des actions en termes de formation après 45 ans, d'aménagement des postes de travail, de tutorat et de transmission des compétences, de mise en place de bilans de mi-carrière, de recrutement de salariés âgés de plus de 50 ans, etc.

Parmi les diverses mesures citées par les entreprises, Siemens a mentionné "l'acceptation automatique d'un bilan de compétences demandé par un salarié de plus de 45 ans", La Poste "des aménagements de postes, d'horaires, des reconversions", Cofidis "un point santé spécifique".

Quant à la société O2 (services à la personne), elle a cité notamment le recrutement de jeunes retraitées pour garder les enfants après l'école.

La présidente de Vigeo, Nicole Notat, a souligné que les audits seniors "se font sur la base du volontariat des entreprises" et "donnent de la crédibilité à la communication des entreprises". "Ce n'est pas gratuit, on passe un contrat avec chaque entreprise", a précisé Nicole NOTAT, évoquant "une fourchette de prix entre 15.000 et 20.000 euros".

Ce qui traduit avec un peu de bon sens signifie : Prix des audits réservés à des très grandes entreprises qui pourront comme l'indique Madame NOTAT "donner de la crédibilité à leur communication" Pour ce qui concerne 97% des entreprises françaises qui elles emploient moins de 20 salariés, nous laissons le lecteur libre de juger de l'efficacité de la mesure.

Le ministre du Travail Xavier Bertrand a rappelé qu'"il faudra discuter de l'emploi des seniors dans toutes les entreprises en 2009, notamment des conditions de travail, de la formation, de la rémunération, et les entreprises qui auront refusé de le faire seront sujettes à une pénalité à partir de 2010". "Quand, dans un plan social, on met volontairement des seniors dehors, même ceux qui ne le souhaitent pas, c'est sanctionnable", a rappelé M. Bertrand. Interrogé sur l'impact des plans de suppressions d'effectifs annoncés récemment, M. Wauquiez a répondu: "Dire que, vu la conjoncture actuelle il faut mettre les seniors dehors, ça me choque".

C'est beau comme du Verlaine mais ça ne convainc personne. Quant aux discussions évoquées par Xavier BERTAND sur la rémunération, il suffira aux entreprise de "discuter" pour éviter les sanctions. Au passage, nul contrôle ne sera mis en place et lorsqu'on connaît l'aversion quasi viscérale des chefs de petites entreprises pour les salariés syndiqués ou revendicatifs, on a déjà un aperçu de la qualité des "discussions". Discussions qui pourraient prendre fin avant de commencer si l'entreprise n'a pas dégagé de résultats positifs.

Du côté des grandes entreprises qui vont coopérer avec Vigéo, on trouve ADECCO un des leaders du travail temporaire (et donc précaire)

Le Pdg d'Adecco-France François Davy s'est engagé mardi à ce que son groupe, partenaire de l'opération "bonnes pratiques", ne fasse "aucune préretraite et aucun départ contraint de salarié de plus de 45 ans" dans le cadre du plan de suppression de 600 emplois que le groupe de travail temporaire va réaliser d'ici juin 2009.

Monsieur Davy est trop bon !!! Faut-il lui envoyer des courriers de remerciement ? le décorer (si ce n'est fait) de l'ordre du mérite ?

Et oui, nous vous le disions en début d'article : Il faut maintenant classer les plus de 45 ans dans la catégorie "seniors" ou peut être "pré seniors" Franchement ça ne nous rassure pas lorsqu'on sait que : Le projet initial de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) proposait une suppression de la mise à la retraite d'office à 65 ans à partir de 2010. Mais l'amendement parlementaire qui a modifié cette mesure, en introduisant notamment un plafond à 70 ans.

Une visite du site Web de la CFDT effectuée ce jour ne nous a pas permis de trouver de réaction concernant "les bonnes pratiques sur l'emploi des seniors" Dans la mesure où Gaby Bonnand le Secrétaire National de la CFDT fait partie du conseil d'administration de Vigeo, on peut imaginer qu'il était au courant de l'opération et qu'il ne manquera certainement pas de commenter la mise en place de ce dispositif ... terriblement cosmétique.

Source et copyright
AFP
Crédit et copyright image
NA


2 commentaires:

stef a dit…

C'est vraiment ridicule tout ça... vouloir nous faire travailler plus longtemps (70 ans) quand seul 37% des plus de 55 ans travaillent déjà.... Peut-être qu'en incluant les gens de plus de 45 ans dans les statistiques, pensent-ils avoir de meilleur chiffres ? Fatalement un dispositif qui n'aura aucune conséquence sur le retour à l'emploi des chômeurs déjà concernés et aucune incidence sur le marché de l'emploi des seniors... malheureusement...

Christian M. a dit…

Ce qui est ridicule est de prendre au mot les intentions affichées du gouvernement.
Le vrai but est de nous coincer entre le chomage des vieux et 1/2 vieux et la neccessité de justifier de 164 trimestres(pour le moment!) de labeur pour avoir droit à une pension. D'ailleurs ça MARCHE : Nous allons être de moins en moins nombreux à avoir le droit de vivre correctement notre vieillesse !