18 décembre 2009

Bilan du Lipdub des jeunes UMP : Plainte en cours et Xavier Darcos consterné/ridiculisé

Le clip vidéo des jeunes de l'UMP auquel, ont participé, entre autre : Rachida Dati, Valérie Pécresse, Christine Lagarde, Xavier Bertrand, David Douillet, Jean-Pierre Raffarin, ou encore Gilbert Montagné vient faire une première victime dans les rangs des "chanteurs/danseurs" de la majorité : Xavier Darcos le ministre du travail.

Mais dans la mesure ou le ridicule ne tue pas, on nous assure qu'il est toujours bien vivant, mais surtout, selon ses propres mots : "consterné"

Nous ne reviendrons pas sur le contenu du clip des Jeunes Populaires, que nous avons mis en ligne, il y a quelques jours. Par contre, il était intéressant de donner à nos lecteurs quelques informations sur le bilan de cette opération de communication.

On a appris, il y a peu, que les auteurs et défenseurs de la loi Hadopi se sont rendus coupables de piratage, comme nous l'explique Le Nouvel Obs

"La bande-son utilisée par les militants est en effet une reprise d'un morceau de Luc Plamandon de 1976, chantée par la Star Academy québécoise. ... / ... . Dans un communiqué, ceux-ci se défendent en expliquant qu'il s'agit d'un "malentendu" et en annonçant qu'"un accord devrait intervenir dans les prochaines heures consistant notamment dans le versement d’une somme au profit d’une association reconnue d’utilité publique". Ils présentent également leurs "excuses" aux Star académiciens québécois.

Ou le site l'Informaticien

"... / ... De fait, certains confrères estiment que l’UMP devrait débourser environ 30.000 euros à titre de dédommagement. Mais la somme n’est pas encore officielle. En effet, malheureusement habitués à ces "méprises", cette somme est le montant dont s’était acquitté le parti politique pour avoir utilisé sans autorisation un titre de MGMT. Dans l’affaire du clip, l’avocate de Musicor cité par nos confrères de 20 minutes indique qu’un accord devrait être prochainement trouvé mais que le montant est celui de l’affaire MGMT et ne sera pas nécessairement identique. Plus cher, moins cher ? Plus ennuyeuse est la version de l’erreur plaidée par Benjamin Lancar, président des jeunes UMP. Celui-ci avait en effet plaidé l’erreur, la négligence, pour expliquer cette utilisation frauduleuse. Or Musicor indique qu’une demande avait été effectuée par l’UMP en octobre dernier et que celle-ci avait été refusée. Si tel est avéré, il ne s’agirait plus du tout d’une erreur mais d’une volonté de passer en force en dépit du refus de la maison de disque, laquelle précise qu’elle ne tient pas à ce que les compositions de ses artistes soient utilisées à des fins politiques"

Ne rigolez pas tout de suite, puisque les partis et formations politiques sont financés en grande partie sur l'argent des contribuables et que ce sont ceux-ci qui vont régler la plus grande partie de ces : "erreur et négligence" !

Comme il faut bien s'amuser un peu et que comme le dit l'expression : "En France tout finit par des chansons", nous n'avons pas résisté à vous parler des petits tracas du chanteur et danseur Xavier Darcos.

Il semble regretter amèrement d'avoir accepté de participer à ce qui est devenu un désastre en termes de communication et d'image.

En effet, Xavier Darcos est intervenu lors des questions au gouvernement. Il avait décidé d'attaquer l'opposition sur les 35H00 en demandant aux socialistes (qui ne sont plus au pouvoir depuis 2002), quels sont les résultats de cette loi sur la compétitivité de la France et de vanter la brillante "réussite des heures supplémentaires".

"Malheureusement pour lui, le lip dub de l'UMP est encore dans tous les esprits, et l'opposition n'a pas manqué de reprendre sa chorégraphie lors de l'intervention du ministre du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville" Nous dit Zigonet

Nous vous proposons d'en regarder la vidéo

"Alors que la France entière découvrait il y a quelques jours le clip des Jeunes populaires de l’UMP où figurent plusieurs personnalités politiques et ministre, Xavier Darcos se disait "consterné" après l'avoir vu pour la première fois. Il semblerait que ses craintes quant à ses talents de danseur aient été confirmées par l’opposition, qui a décidé d’imiter la chorégraphie du ministre du Travail en pleine Assemblée Nationale" - Adresse de la vidéo



C'est vrai, qu'un monument culturel, comme celui auquel il a participé, ça vous plombe vite une carrière et un destin politique !

On en connaît au moins un qui serait content que les propriétaires des droits de "Changer le monde" refusent une indemnisation et obtiennent le retrait définitif du Clip.

Car, que ce soit dans les négociations avec les partenaires sociaux ou lors de sa prochaine campagne pour les régionales en région Aquitaine, Xavier Darcos doit maintenant s'attendre à voir chez ses interlocuteurs un franc sourire qui risque de saper son autorité "légendaire".

Sources
Zigonet
Copie d'écran
Le Post

1 commentaire:

Peejay Li a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.