16 mars 2010

Les exigences d'Europe Ecologie et du Front de gauche vont elles offrir des régions à l'UMP ?

Nicolas Sarkozy aurait, selon Le Parisien, dit aux ministres conviés à un débriefing de la soirée électorale : "On a frôlé la catastrophe, mais on en est loin!". Il aurait selon la même source ajouté qu'il prédisait de : "bonnes surprises" au second tour. - Source Le Post

Méthode COUE diront ceux qui ont lu et analysé les résultats du premier tour ! Pas si sur, lorsque qu'on prend connaissance, ce matin, de l'état des tractations entre le Parti Socialiste et ses alliés.

En effet, on apprend, qu'on pourrait voir des triangulaires et même quadrangulaires dans les régions quasiment acquises à gauche pour le second tour !

Bretagne : " ... / ... fort de son score au premier tour (plus de 37%), le socialiste Jean-Yves Le Drian refuse de céder plus de place qu'il ne l'estime nécessaire aux écologiste ... / ... ". Il semble que les négociateurs d'Europe Ecologie demandent 14 places alors que le PS ne lui, en concède que 10 - Source 20Minutes

Nord Pas de Calais : " ... / ... La région dirigée par le socialiste Daniel Percheron, favori à sa propre succession, est l'une des trois en métropole où les discussions achoppent encore. Au premier tour, le PS a devancé l'UMP (19%) le FN (18,3%) le Front de gauche (10,8%) et Europe Ecologie (10,3%). Un accord a déjà été conclu entre Europe Ecologie et le PS. S'il ne devait pas y avoir d'accord entre le PS et le Front de Gauche, les électeurs voteraient dans une quadrangulaire ... / ... "

Limousin : "la gauche à plus de 60% ... / ... Fort de ses 38,06 % du premier tour, le président sortant, Jean-Paul Denanot (PS), devrait sans problème l'emporter dimanche prochain écrivaient Les Echos http://www.lesechos.fr/info/france/020415061659-limousin-fort-de-ses-38-06-du-premier-tour-le-.htm le 14 mars. Oui sauf que : "... / ... La liste d'alliance PCF-Parti de gauche-NPA conduite par Christian Audouin (PCF), créditée de 13,13% des voix au 1er tour des régionales en Limousin, a annoncé lundi son intention de se maintenir au second tour dans une triangulaire après l'échec des négociations avec le PS ... / .. " - Source Nouvel Obs

En clair : Trois régions dans lesquelles la gauche était certaine de l'emporter sont dans une situation difficile ou même critique face à l'UMP qui elle sera unie au deuxième tour !

Bien que les négociations continuent, sauf en Bretagne, il est une fois de plus navrant de constater qu'à gauche on est capable de désespérer son électorat en permettant à la majorité présidentielle de se relancer alors que les votants du premier tour leur ont envoyé un message clair : Battre l'UMP là où c'est possible mais surtout garder les régions où la gauche est majoritaire !

Car, nous rejoignons pour une fois Daniel CB sur le fait que ces élections doivent être un tremplin pour la présidentielle de 2012 ! Les électeurs de gauche ne demandent qu'une chose : Une mobilisation générale des états majors des partis pour que prenne fin la domination de la droite parlementaire depuis 2002 !

L'échec des négociations (pour une élection qui n'empêchera pas le Président de la République de continuer ses réformes) serait l'amorce d'un nouveau découragement pour de nombreux électeurs, les amenant à rejoindre le camp des abstentionnistes !

Il vous reste, mesdames et messieurs les négociateurs, quelques heures pour donner un peu d'espoir à vos électeurs ! Faute de quoi ...

8 commentaires:

Où est bmasteur ? a dit…

Et quelques fois, les négociations permettent une liste unique, mais avec des personnes sans aucun intérêt. Alors, négocier pour négocier... On en reparlera jeudi autour d'une bonne table !

Guillaume

Pierre a dit…

Analyse ridicule. Dans ces trois régions, les scores de la droite sont bien trop faible pour menacer la principale liste de gauche en lice au second tour. En NPDC s'ajoute le fait que le FN se maintien lui aussi. Si la tendance du premier tour se maintien, les victoires seront un tout petit peu moins larges que prévu...et encore.

Slovar a dit…

@ Pierre

Ridicule ?

Sachez qu'une triangulaire est très démobilisatrice face à une liste unique. De plus, comment trouver une dynamique nationale pour les futurs scrutins alors que des désaccords persisteront localement ?

Anonyme a dit…

Trop heureuse de pouvoir éviter de voter PS (i.e. le moins pire) au 2ème tour, ce qui me fait mal à chaque fois, donc pour moi la non-fusion en Bretagne est une super nouvelle. Par exp. sur l’aéroport de Notre-Dame des Landes, je ne pense pas que les programmes EE et PS soient faciles à réconcilier. Il faut mieux avoir 5 élus qui feront 1 peu entendre leur programme que 10 avec le programme du PS.

Pierre a dit…

Analyse ridicule, je persiste, je signe et j'argumente.

Dans une triangulaire, le plus souvent, la démobilisation touche la troisième liste qualifié. Il y a des tas d'exemples.

Une liste a beau être unique, à 19 % sans réserves en NPDC, on va pas loin. Pareil en Bretagne et Limousin, même si l'UMP aura le renfort d'une partie des voix FN.

Quant à la persistance des désaccords locaux, souvenez-vous de 2004. Dans quelques de régions, l'UMP n'a pas fusionné avec l'UDF. Je pense à la Bourgogne, où cette année, c'est le félon d'alors, François Sauvadet, qui mène la liste d'union...

Et puis, même cette année. En Midi-Pyrénées, personne ne pariait sur une fusion EE-PS car les relations à Toulouse sont détestables. Et puis ce sont les premiers à avoir annoncé l'union.

Roland a dit…

Les exigences d'Europe Ecologie et du Front de gauche !
Ah oui ! Et les exigences du PS, sont pas en causes celles la ? Un peu court tout de meme

jco a dit…

Trop simple comme analyse puisqu'il est complètement fait abstraction de la volonté hégémonique du PS qui est quand même une réalité. Et ce n'est pas nouveau. En Limousin par exemple, la minoration par le PS du poids de la liste « Limousin, terre de gauche » et la présence du NPA sur la liste Front de Gauche en Haute-Vienne qui a cristallisé l’intransigeance de certains socialistes...

joel a dit…

C'est tout le contraire qui s'est passé .

En bretagne , la droite a quand même été battue , c'était prévisible , et les écolos ont augmenté leur score de 5%

En Limousin , droite battue , et le F.de G fait + 6 % ... Sans pour autant nuire à la cohalition PS- E.E


Ceci dit , en Limousin , il ne s'agissait pas d'exigences du F de G ... Mais d'exigences du PS qui a refusé le NPA Inclu dans le F de G ... Se mélant ainsi des affaires internes du F.d G

il est bon de rappeler certaines vérités

Conclusion , cette analyse est fausse , puisqu'elle est contredite par les résultats .. là ou le front de gauche , aurait pu partir seul , il n'aurait pas nui au reste de la cohalition ..bien au contraire ..çà augmente le nombre de voix à gauche ..en réduisant par effet mécanique les abstentions !..Non une triangulaire , n'est pas démobilisatrice , c'est l'inverse .. les électeurs n'aiment pas les votes par défaut ! et en ont marre du bipartisme.. preuve le Limousin !

La droite était battue partout dés le premier tour , ( sauf les 2 régons a suspens ) suffisait de voir les additions .. même avec 2 composantes sur 3 ..

En fait tu nous ressors ici, le vieux concept de vote utile au second tour ..

Mais que pense tu des gens de l'autre gauche , qui ont voté blanc au second tour , ne comprenant pas cette alliance systématique avec le PS ..

la ou ce fut clair ..comme on limousin .. ces gens là sont allés voté au second tour, et avec enthousiasme , parce que pour une fois, ce n'était pas par défaut..

cordialement