17 juin 2010

Rigueur pour les uns ... mais bonheur pour les millionnaires !

Ouf, on a eu peur ! on aurait pu croire que les millionnaires avaient été touchés par la crise économique. Et bien, rassurez-vous, il n'en est rien !

La fortune des plus riches avait chuté de près de 15 % en 2008 pour s'établir à 8,5 millions, en dessous du niveau de 2005.

Le Monde, reprenant une étude du "Boston Consulting Group" nous rassure en nous expliquant que : "... / ... Après avoir interrogé 114 institutions financières mondiales, le BCG a calculé qu'en 2009, la "fortune mondiale", c'est-à-dire les actifs sous gestion, a atteint 111 500 milliards de dollars (92 174 milliards d'euros) en 2009, soit une augmentation de 11,5 % par rapport à 2008 ... / ... "

Bon, d'accord, de son côté : " le taux de chômage dans la zone OCDE qui serait resté "stable" en avril à 8,7% ", nous dit Le Figaro, représente tout de même : 46,5 millions de personnes, (soit 3,3 millions de personnes de plus qu'un an plus tôt)

Mais quel plaisir d'apprendre que : " Les millionnaires représentent moins de 0,2% de la population du globe, mais concentrent désormais 38% des richesses mondiales, selon l'étude du "Boston Consulting Group" qui a recensé les personnes disposant de plus d'un million de dollars d'actifs, en excluant les biens immobiliers" nous apprend le site Casafree

En France, le gouvernement l'a dit : " il faut faire des efforts"

Néanmoins, participer à cet effort, ne semble pourtant pas une préoccupation de la plus grande fortune de France. Car, si l'on en croit Mediapart, (relayé par une bonne partie de la presse) : "Liliane Bettencourt aurait possédé une fortune cachée en Suisse" que ses conseillers auraient, opportunément, transféré dans d'autres pays moins exposés !

Comment, celle qui est la tête de la première fortune de France et qui emploie, entre autre, l'épouse d'Eric Woerth, aurait trouvé que la politique fiscale de la France était si draconienne qu'elle se serait livrée à de l'évasion fiscale ?

Cette information aurait pour base des enregistrements (21 heures) clandestins entre Liliane Bettencourt et ses conseils que Mediapart a pu écouter. : " Ces documents audio, dont Mediapart a pris connaissance, révèlent diverses opérations financières destinées à échapper au fisc, des relations avec le ministre Eric Woerth et son épouse ... / ... "

En ce qui concerne les relations avec Eric Woerth : " Selon le document, Woerth a demandé à de Maistre (patron de Clymène, la société qui gère la fortune de Liliane Bettencourt) d'engager sa femme" Rue89

Pour ce qui est d'échapper au fisc, 20Minutes précise : " ... / ... qu'elle dispose d’ailleurs de deux comptes en Suisse, un de 13 millions d’euros et un autre de 63 millions d’euros que ses conseillers ont fait migrer ceux-ci vers Singapour et Hong Kong ... / ... Parce qu'à Singapour, ils ne peuvent rien demander " Et ce spécialiste d'ajouter : "... / ... L’autre compte sera envoyé à «Hong Kong, Singapour ou en Uruguay. (...) Comme ça, vous serez tranquille ... / ... " - Source 20Minutes

C'est Eric Woerth alors Ministre du Budget qui proposait les solutions suivantes pour résoudre le problème de l'évasion fiscale : " Pour lutter contre la grande fraude fiscale en France, le ministre propose de créer un service fiscal judiciaire "pour disposer d'outils à la hauteur de l'opacité et de la complexité des fraudes fiscales les plus graves .... / ... Ce n'est pas le montant qui définit le délit [de grand fraudeur], ce sont les moyens mis en oeuvre pour frauder le fisc : comptes à l'étranger non déclarés, créations de structures frauduleuses, recours à de fausses identités, etc ..." - Source Portail du Gouvernement

Nous ne doutons pas une seconde, que François Baroin son successeur, va " disposer d'outils à la hauteur de l'opacité et de la complexité des fraudes fiscales les plus graves" qui lui permettront de diligenter les enquêtes nécessaires, à éclaircir cette affaire ...

4 commentaires:

Nouvel Hermes a dit…

Excellent! Mais, hélas, rêvons, rêvons...

Gérard Foucher a dit…

Mais j'ai envie de dire "Concrètement, que pouvons-nous faire?"...
La seule solution est à très long terme : moraliser les comportements individuels.
Faire comprendre aux adeptes de la cupidité que leur comportement crée de la souffrance et démunit leur pays et leur peuple de ressources vitales. Soyons tous des avocats de générosité, de compassion et de partage.
Ceci dit, je suis entièrement d'accord avec vos analyses, très pertinentes. Merci
Gérard Foucher
http://www.youtube.com/GerardFoucher75018

Ventes immobilieres a dit…

La présidente du MEDEF qui joue la carte du libéralisme qui boosterait l'économie, ça me semble cohérent. Informations à considérer en fonction de la source, évidemment.

annie a dit…

cherchant un renseignement sur la "pauvreté" j'ai découvert avec ravissement que l’année 2010 a été déclarée " Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale" (voir sur ce blog: "Le grand flop de l'année européenne de lutte contre la pauvreté)mais j'ai aperçu une pub google disant:Avec la Fondation Chirac Aidez à Lutter contre la Pauvreté Faites un don fondationchirac.eu/ J'ai cliqué et il y avait ça:" Nous devons procéder à une révolution de nos modes de pensée et d'action,une révolution de nos modes de vie. Nous devons le faire maintenant.
Demain, il sera trop tard. "
Soutenez la fondation Chirac
Contribuer à la fondation Chirac, c’est participer activement à son action au service de la paix.Tiens je croyais qu'il s'agissait de "pauvreté"!!!...)Si vous souhaitez soutenir la fondation Chirac en faisant un don:Avantages fiscaux pour les particulier Déduction de votre impôt sur le revenu :Les particuliers bénéficient d’une réduction d’impôt égale à 66% du montant de leur don, dans la limite de 20% de leur revenu imposable. Si toutefois vous dépassez ce plafond, l’excédent vous donnera droit à un crédit d’impôts que vous pouvez reporter sur les 5 années suivantes. Les sommes reportées ouvrent droit, avec les dons de l’année concernée, à la réduction d’impôt dans la limite de 20 % du revenu imposable de ladite année. Les excédents reportés sont pris en considération avant les versements de l’année.Lorsque vous donnez 20€, vous ne payez réellement que 6.80 euros et bénéficiez d’une réduction d’impôts de 13.20€.
Lorsque vous donnez 50€, vous ne payez réellement que 17€ et bénéficiez d’une réduction d’impôts de 33€.Lorsque vous donnez 100€, vous ne donnez réellement que 34€ et bénéficiez d’une réduction d’impôts de 66€.En vertu de l’article 200 du CGI, pour bénéficier de la réduction d’impôt attachée aux dons, les contribuables doivent joindre à leur déclaration de revenus les reçus qui leur sont délivrés par les organismes bénéficiaires des versements.Déduction de votre impôt sur la fortune En application de la loi TEPA si vous êtes éligible à l’impôt sur la fortune, vous pouvez soutenir la Fondation Chirac et bénéficier d’une réduction de votre ISF égale à 75% du montant des dons effectués jusqu’au 15/06/2010 dans la limite de 50000 €. Le don optimal pour bénéficier de la réduction d’impôt est de 66 666 €. Au-delà de ce montant, et contrairement à la réduction d’impôt sur le revenu, l’excédent du don n’est pas reportable sur les années suivantes. Concernant les dons en pleine propriété de titres de sociétés cotées, le dispositif de la loi TEPA entraîne la taxation des plus-values pour le donateur.Les dons pris en compte pour l’ISF dû en 2010 sont ceux effectués entre le 16 juin 2009 et le 15 juin 2010 (date limite de dépôt de la déclaration ISF pour les résidents français.
Dès réception de votre don, un reçu fiscal vous sera délivré. Ce reçu est le même que pour les dons ouvrant à la réduction d’impôt sur le revenu. Il vous appartiendra de décider de la réduction d’impôt dont vous voulez bénéficier. Vous le joindrez à votre déclaration d’ISF... Etc etc...
Moi qui suis sénior handicapée au RSA socle (400€ par mois)j'ai... Eclatée de rire ! L'humour n'est-il pas la politesse du désespoir?