23 mars 2009

Après 1/2 journée en banlieue, Nicolas Sarkozy va jouer à Robocop chez les picards

De moins en moins facile de "vendre" aux français une action qui ne correspond en rien à leurs attentes.

Néanmoins pour aider l'UMP à mieux défendre son bilan, ce mardi, Nicolas Sarkozy tiendra un meeting au Palais des sports dans la ville de son « chouchou » Xavier Bertrand.

"Une visite sur fond d'incendies sociaux qui vise à expliciter ses réformes et donne des suées aux autorités chargées de sa sécurité" comme le dit joliment le Courrier Picard. Il faut ajouter que les révélations concernant la possible disparition de la région Picardie proposée par la commission Balladur n'arrangent rien.

Se trouvant dans le fief du gentil Xavier, on aurait pu croire que la visite serait toutefois un peu plus décontractée. Jugez-en

Autour du Palais des sports où il animera un meeting en début de soirée, des guirlandes de barrières de sécurité sont déjà installées. Mardi soir, le site et ses alentours seront bloqués à tout quidam. Seuls les happy few qui bénéficient d'une invitation s'en approcheront. À pied. Et encore, devront-ils présenter leur carte d'identité.

Surtout, dans tout le cœur de ville, des panneaux d'interdiction de circuler et de stationner fleurissent. Mardi, le centre sera quasi mort : aucun véhicule, excepté ceux dits d'intérêts publics (la Poste, ambulances, pompiers...), ne devront franchir une zone rouge de 13 h 30 à 22 heures. Saint-Quentin la boucle pour le président. Question de sécurité. Embouteillages et pagaille à prévoir.


Le directeur départemental de la sécurité public ne divulgue aucune information sur le dispositif de sécurité mis en branle. Toutefois, selon nos informations, ce sont près d'un millier de policiers et CRS qui seraient affectés ce mardi à Saint-Quentin pour la sécurité du président et de sa suite.

Le chef de l'État arrivera en hélicoptère, avant qu'une voiture officielle, avec escorte, le conduise à un restaurant du centre-ville. "Nicolas Sarkozy multipliera ensuite les visites tout au long de l'après-midi", avant de faire son discours à 19h, dans une salle pouvant rassembler 3 à 4.000 personnes.

Les militants UMP en renfort

"Les invitations ont été envoyées, mais pas à n'importe qui, le gotha et les encartés UMP en ont même reçu plusieurs. Et il faudra présenter sa carte d'identité pour accéder au site où le chef de l'Etat prononcera son discours. Rappelons que lors de son meeting électoral en janvier 2007, l'enceinte était pleine à craquer de Sarkophiles", précise Le Courrier Picard...

Il va s'en dire que les opposants seront particulièrement bien traités puisque installés et encadrés : "Place du marché précisément, où un rassemblement est programmé en fin de journée pour lui dire « Casse toi pauv'con », dixit la section locale du parti communiste qui reprend là les termes du président. Le PS local, lui appelle ses militants à venir faire part de leur enthousiasme au Chef de l'Etat

Une dernière information de l'Aisne Nouvelle concernant le planning de la visite : "les forces de l'ordre ne se font guère d'illusions : des CRS devraient être déployés en masse"

Y a pas à dire : ça sent le sapin électoral et le mandat qui se barre en c......

Sources crédits et copyrights
Courrier Picard
L'Aisne Nouvelle
Crédit montage
Tropic@lBoy

3 commentaires:

Yann a dit…

Comme tu le dis ça se barre en sucette. Ce qui serait intéressant à savoir, c'est le coût d'une telle cérémonie.

gauchedecombat a dit…

une suggestion aux fatals picards : brandissez votre carton rouge ! la seule forme de liberté d'expression qu'aucune force de l'ordre ne peut contrôler... Et vive la révolution par la couleur !

http://gauchedecombat.wordpress.com/2009/03/22/carton-rouge/

sKaLpA a dit…

saint quentine, ville morte?
ou ump?

kikadit: "c'est pareil?"

see ya!