05 mars 2009

La réalité et les chiffres des licenciements en France

Lorsqu'on recherche la définition du terme "plan social" sur le Net, on ne trouve que peu ou pas de définition. On vous propose à la mode du politiquement correct la proposition suivante : Voir la rubrique "Plan de sauvegarde de l'emploi"

La logique est de se rendre à cette rubrique pour y lire : "L'article 93 de la loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002, dite de modernisation sociale a dénommé "Plan de sauvegarde de l'emploi" ce qui précédemment était désigné par l'expression "Plan social". Il s'agit de la dénomination donnée au programme que, dans les entreprises employant mois de cinquante salariés, doit dresser l'employeur avec le Comité d'entreprise ou avec les Délégués du personnel, en vue de déterminer, les mesures de reclassement, l'échelonnement et l'ordre des licenciements nécessités par la situation économique de l'entreprise ou par des mutations technologiques"- Source Dictionnaire Juridique

Et on peut dire qu'il y en a beaucoup en ce moment des Plan de sauvegarde de l'emploi" (ce qui précédemment était désigné par l'expression "Plan social") Le seul problème c'est qu'à moins de se trouver à proximité des entreprises qui ont recours à ces plans ou bien d'avoir un membre de sa famille ou un ami en danger, ne comptez pas sur les media pour vous en parler. Non, il faut POSITIVER.

La France va mal mais moins que ses voisins
La récession est arrivée plus tard chez nous

Les températures remontent et le printemps se profile

Carla souhaiterait être mère encore une fois
Etc ....


Mais la réalité est tout autre et les français ne sont pas des enfants attardés en bas âge. C'est pourquoi, il est indispensable qu'ils puissent connaître la situation des plans, qu'ils soient sociaux ou de sauvegarde. En clair qui licencie et dans quelles mesures.

Eco89 que nous ne remercierons jamais assez vient de mettre en ligne une carte de France de ces "allègement d'effectifs" et propose aux gestionnaires de sites ou blogs de la relayer. Vous trouverez ci- dessous cette carte



Le 02/03/2009, le Medef, proposait aux syndicats de discuter d'une nouvelle étape de "modernisation du marché du travail", souhaitant en particulier que les licenciements économiques ne traînent pas en longueur. "Il faut sécuriser certaines formes de licenciement" "Il faut faire en sorte qu'il y ait moins d'incertitudes sur la procédure, et que si malheureusement un jour est décidé un plan social, qui aboutit à un licenciement, (il faut) encadrer les choses d'une manière telle que cela ne va pas durer un an, deux ans"

Traduction : Accélérer les procédure de licenciement économiques.

Coluche dan un sketch sur l'Union Soviétique disait : "Pourquoi les postes de télévision en URSS ont un essuie glace ? C'est parce que les gens crachent dessus pendant le journal télévisé."

Nous y sommes presque ...

2 commentaires:

M. a dit…

Moi j'ai trouvé 118 offres pour Pierre Fabre, qui dit mieux ?
http://rocrocodilekinepeuthe.blogspot.com/2009/03/pierre-fabre-recrute-118-postes-en-midi.html

Yannick Patois a dit…

"Plan social" était déjà la traduction euphémisée (pour ne pas dire antonyme) de "plan de licenciement". Avec "Plan de sauvegarde de l'emploi", on ne fait que franchir une étape supplémentaire, qui s'achèvera avec la version novlangue parfaite "plan d'embauche"...