28 décembre 2009

Plan emploi seniors : Laurent Wauquiez se complaît dans les mesures cosmétiques !

Laurent Wauquiez et le gouvernement n'en finissent pas de chercher des solutions pour améliorer la situation du chômage en France.

Après avoir officialisé le travail du dimanche sans qu'on puisse noter jusqu'à présent son résultat sur l'emploi, le gouvernement qui s'apprête à dévoiler aux français sa réforme des retraites (après les élections régionales bien entendu) essaye de nous faire croire à son nouveau dispositif emploi seniors.

Et oui, car pour vendre aux salariés un allongement de la durée de cotisation, il faut faire croire qu'on est en mesure de les prolonger au delà de 50 ans dans le monde du travail. Or, depuis des années, on sait qu'en France, les entreprises se sont délestées des salariés de 50 ans et + et surtout n'en recrutent quasiment aucun.

Que déclare Laurent Wauquiez à ce sujet : "Le secrétaire d'État a reconnu "deux points d'attention", "les seniors et le chômage de longue durée". "Cela me conforte dans ma détermination absolue d'appliquer les textes à la rentrée.

Il faut absolument que les branches et les entreprises bougent sur la place accordée aux seniors", a-t-il déclaré. Au 1er janvier, les employeurs comptant au moins 50 salariés s'exposent à une pénalité s'ils ne sont pas couverts par un accord de branche ou d'entreprise ou un plan d'action de trois ans pour l'emploi des seniors ... / ... " - Source Le Point

Bo, ça c'est pour la "media attitude" car dans la réalité, en lisant le dernier communiqué de la CGPME (23 décembre), on peut lire :

"La crise économique fragilise tout particulièrement les PME. La CGPME s'est donc fortement mobilisée pour alerter les pouvoirs publics sur les conséquences négatives en matière d'emploi, de la pénalité senior d'une part et de la surcontribution Agefiph (emploi des personnes handicapées dans les entreprises du secteur privé) d'autre part. Le gouvernement, conscient de la situation délicate des petites entreprises, vient d'accepter de laisser un délai supplémentaire de 3 mois aux PME de 50 à 300 salariés pour conclure un accord ou définir un plan d'action en faveur de l'emploi des seniors ... / ... "

Ce qui confirme, comme nous l'avons écrit à plusieurs reprises, que dans la mesure où cette pénalité ne sera applicable qu'aux entreprises de plus de 50 salariés, elle n'aura aucun effet sur l'emploi seniors.

En effet : Les entreprises de moins de 20 salariés représentent aujourd'hui environ 97% du parc français et ne sont donc soumises à aucune contrainte.

En ce qui concerne les grandes entreprises

A titre exemple, voici quelques bonnes pratiques identifiées dans le domaine du recrutement :

- la formalisation par l’entreprise de l’engagement de développer le recrutement de personnes seniors, demandeurs d’emploi ou retraités ; - la visibilité, en interne et en externe, de l’engagement de l’entreprise contre toute forme de discrimination à l’égard des seniors ; - la contractualisation des principes et des objectifs de non-discrimination avec les intermédiaires du marché de l’emploi (Pôle emploi, entreprises de travail temporaire…) ; - la réduction des risques de discrimination dans les processus de recrutement (recours au CV anonyme, collégialité des décisions de sélection…) ; - la méthode de recrutement par simulation : aptitudes révélées par des tests en coopération avec des intermédiaires du marché de l’emploi ; - l'Assessment Center : aptitudes révélées par mise en situation dans un centre d’évaluation de l’entreprise ; - le testing : audit sur les réponses aux candidatures confiées à un organisme interne ; - le tableaux de bord : sur les recrutements par tranche d’âge, par source d’embauche.

Ce catalogue de bonnes pratiques, remis par Nicole Notat à Laurent Wauquiez, sera "adressé aux branches, aux entreprises, aux partenaires sociaux, aux chambres de commerce, etc. Le but est que les plans d'actions des entreprises pour l'emploi des seniors piochent dans cette liste." Jobetic RH

En d'autres temps, ça nous aurait fait sourire ...

Ce qui faisait écrire au JDD le 21 décembre : "... / ... Seuls 1000 sites de plus de 300 salariés sont allés jusqu’à la signature. Il faut préciser que les PME sont exonérées du dispositif dès lors que leur branche a négocié. "Les entreprises ont réalisé tardivement qu’elles risquaient des sanctions. Certaines ont inclus les seniors dans la négociation annuelle sur les salaires, en toute fin d’année, pour lui donner davantage de poids", analyse Bernard Borrely, avocat en droit social chez Landwell, cabinet de PricewaterhouseCoopers ... / ... Le gouvernement fera les comptes à la mi-2010. A moyen terme, son baromètre est le taux d’emploi des 55-64 ans, actuellement de 38,1% ... / ... Les centrales syndicales, elles, peinent à y croire. "J’ai peur qu’il s’agisse surtout d’effets d’annonce, sans changements effectifs" et surtout : "Il n’y a aucune obligation de résultat". Et le JDD de préciser en conclusion : " Les seniors constituent la moitié des séparations à l’amiable"

Et, ça ne risque pas de s'améliorer !

"Le nombre de demandeurs d'emploi en fin de droits (sans indemnisation de la part du régime d'assurance-chômage) augmente de façon inquiétante. En 2010, plus de 1 million de demandeurs d'emploi seront dans cette situation" ... / ..." Signale FO. "... /... les indicateurs publiés le 28 décembre 2009, montrent que la crise a durablement exclu certaines populations du marché du travail : la durée d'inscription au chômage s'allonge et le nombre d'inscrits depuis plus d'un an a fortement augmenté en octobre (+ 2,4 %). Les chômeurs de plus de 50 ans, qui n'auront bientôt plus aucune dispense de recherche d'emploi, sont en forte augmentation (+ 1,4 %, à 644.800) ... / ... " - Source Les Echos

Néanmoins, il y a au moins un responsable politique pour se réjouir de la situation : Frédéric Lefebvre !

Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP, a estimé que "les chiffres de novembre montrent que le chômage est stabilisé en France", après la publication jeudi du nombre de demandeurs d'emploi en novembre. "Les chiffres de novembre montrent que le chômage est stabilisé en France, le chômage des jeunes amorçant une baisse, ce qui mérite d'être souligné, et est bien sûr, le fruit des mesures mises en place par le gouvernement", écrit M. Lefebvre dans un communiqué. "Ces bons chiffres confirment que la reprise enclenchée est solide, et que les choix du gouvernement en 2009 ont été les bons, n'en déplaise au Parti Socialiste", poursuit le porte-parole ... / ... " - Source Le Point

Mais après tout, comme le faisait remarquer, avec virulence, l'acteur Jacques Weber : " ... / ... Mais, naturellement, ce n’est pas un hasard si on prend le plus vulgaire, le plus con, le plus effroyable qui soit pour parler à la population. La population est bête et imbécile donc il faut un bête et un imbécile pour leur parler ... / ... " - Source Nouvel Obs

Crédit image
MINEFI

2 commentaires:

Dagrouik a dit…

Bien vu, ça montre que Wauquiez est toujours dans le mensonge comme je l'ai fait chez moi.

Faut pas le lâcher, il est sous-ministre à l'emploi.

Et l'emploi c'est la première préoccupation des citoyens français, loin, très loin devant l'identité nationale ou l'insécurité.

Peejay Li a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.