10 août 2010

Qualité de l'emploi saisonnier : Plus de raisons de s'inquiéter que de se réjouir !

Les saisonniers, ce sont ceux qui forment le gros du bataillon des salariés qui triment pour animer ou vous servir pendant que vous êtes en vacances.

Si Laurent Wauquiez s'est récemment réjoui de leur nombre et situation, il s'est bien gardé d'évoquer leur quotidien qui est ... beaucoup moins réjouissant !

C'est quoi l'emploi saisonnier ?

Sont considérées comme activités à caractère saisonnier les activités :

liées à la récolte ou à la vendange
liées au conditionnement des produits récoltés ou vendangés
de moniteur et d’animateur de loisirs et de vacances
de guide de voyages et de guide de visites touristiques
de surveillance et d’entretien des piscines plein air et de campings
dans les magasins de détail, dans les hôtels et dans les restaurants qui ne sont ouverts que pendant une partie de l’année
dans les magasins de détail, dans les hôtels et dans les restaurants dont l’activité subit un accroissement régulier et prévisible lors de la saison
dans les entreprises de l’aviation et du transport de personnes dont l’activité subit un accroissement régulier et prévisible lors de la saison.

Quelle est la situation de l'emploi saisonnier selon le secrétaire d'état à l'emploi ?

Selon Laurent Wauquiez : " On assiste à un redémarrage à la hausse très intéressant" de l'emploi des saisonniers" ... / ... sans toutefois fournir de chiffres précisent Les Echos. Et le ministre très en verve d'ajouter : " c'est aussi un signe un peu avant-coureur de ce que nous espérons être l'évolution du marché de l'emploi"

Avant de se gargariser sur le nombre, il serait préférable de se pencher sur la qualité de ces emplois ! En effet, loin de la cosmétique verbale du ministre, il existe des réalités que le gouvernement refuse de voir et même de traiter.

Car, comme l'indiquent les syndicats

" ... / ... Le contrat de travail saisonnier n’ouvre pas droit à l’indemnité de précarité ... / ..." nous dit la GCT : " Les règles sur le chômage saisonnier donnent à ces travailleurs des droits minorés par rapport aux autres salariés ... / ... l’accès à la formation bien que théoriquement possible est très compliqué à obtenir - les conditions de logements sont souvent indignes et onéreuses - les salaires dépassent très rarement le Smic, les conditions de travail pénibles et la réglementation en matière de temps de travail ou de santé au travail (visite d’embauche par exemple) très peu respectée ... / ... "

Ou encore ce témoignage d'une saisonnière

" Le travail saisonnier ? C'est marche ou crève » confie Ludivine. Depuis l'âge de 22 ans, elle travaille la terre comme saisonnière. Pêches, abricots, melons, vendanges... " J'ai tout fait " résume-t-elle. Jusqu'à 43 ans ... / ... Je n'avais pas le choix ; étant seule, il fallait que je nourrisse ma famille. C'était mieux que de faire les ménages ... / ... Aux jeunes en quête d'autonomie et de financement pour leurs études s'ajoutent des nouvelles catégories de travailleurs. Plus précaires : des étrangers, des sans papiers, des chômeurs de longue durée ou en fin de droit... et des femmes. En 2007, 49,1% des emplois saisonniers d'été étaient occupés par des femmes, selon l'INSEE ... / ...

Ce témoignage est paru dans le cadre d'un article sur le site Les Nouvellesnews qui précise

" ... / .... Plus de deux millions travailleurs feraient les saisons en France. Ils seraient environ 420 000 dans le secteur du tourisme (hôtellerie-restauration, remontées mécaniques, agences de voyage, commerces...) et 800 000 dans l'agriculture ... / ... Une estimation approximative ... /.... Le travail au noir, très pratiqué dans les saisons, fausse d'autant plus les statistiques officielles ... / ... dans ce contexte, « on assiste à une déréglementation du travail » souligne Charlotte Thillien. Pas de prime de précarité, une allocation sur assurance chômage minorée, aucun droit aux crédits... Et souvent un salaire de misère ... / ..."

A ce tableau, il faut ajouter le problème le plus important pour ces saisonniers : Le logement

Dans l'esprit de beaucoup de gens, le logement est fourni par l'employeur. Nombreux, sont ceux qui évoquent le gîte et le couvert des vendangeurs

Justement, nous approchons des vendanges en Beaujolais comme nous l'explique Le Parisien

" Au domaine Piron, à Villié-Morgon dans le Beaujolais, le recrutement des vendangeurs vient de se terminer ... / ... Si son domaine attire de moins en moins d’étudiants, c’est en partie lié au fait que, comme de plus en plus de vignerons, Dominique Piron ne propose plus le gîte et le couvert à ses employés. « On ne fait plus que du travail à la grande journée ... / ... On a beaucoup de contrôles de l’inspection du travail et de la Sécurité sociale pour vérifier le nombre de douches et de toilettes, la grandeur des lits, et c’est un peu lourd financièrement, regrette le viticulteur ... / ... "

Problème de logement évoqué par Laurent Wauquiez alors qu'il visitait un lieu unique en France : la maison des saisonniers à Villers-sur-Mer (Calvados).

" .... / ... Cet établissement propose une vingtaine de F1 pour des saisonniers des apprentis, sur une durée de 11 mois maximum. Le loyer mensuel est de 290 euros charges comprises, bien en-deça des prix du marché, qui grimpent en cette époque estivale sur la côte normande et découragent la venue de saisonniers qui gagnent, pour la plupart d'entre eux, le smic (1.055 nets par mois) ... / ... " - La Tribune

En clair : L'idée est de se substituer aux employeurs qui ne veulent plus assumer la charge du logement. Mais avec quel argent ?

Et bien dans la mesure où le gouvernement a décrété l'austérite, Laurent Wauquiez affirme : " souhaiter utiliser le grand emprunt pour « développer ce genre de résidence qui loge à la fois des apprentis et des saisonniers ... / ... " - Les Echos

Mais, dans la mesure où Laurent Wauquiez : "souhaite" et que son ministère ne sera vraissemblement pas prioritaire dans les deux années à venir ...

On risque de connaître encore longtemps, des situations comme celle, de ces saisonniers à qui le maire de Montalivet, veut faire payer le prix des touristes pour stationner leurs véhicules qui sont leurs seuls logements.

" ... / ... C'est la troisième fois que l'on pose notre matinée pour recevoir le maire ... / ... explique Martin, l'un d'entre eux. ... / ... Nous avons expliqué au maire que nous étions tout à fait prêts à payer pour être logés en camping, racontent-ils. La seule chose que nous voulons, ce sont des tarifs différents de ceux réservés aux touristes ... / ... Le maire réagit : « Si la commune ne vous plaît pas, allez ailleurs. Cinq saisonniers de moins sur les 300 présents à Montalivet ne changeront rien au bon fonctionnement de la saison. »... / ... À Montalivet, ce que fait la commune pour les saisonniers est de les dispenser de la taxe de séjour ... / ... " - Source Sud Ouest

Et oui, c'est ça la situation du : " redémarrage à la hausse très intéressant" qui serait : "un signe un peu avant-coureur de ce que nous espérons être l'évolution du marché de l'emploi".

Dans l'mmédiat, Il aurait été préférable, monsieur Wauquiez, de vous pencher sur la "qualité" de ces emplois que de vous gargariser sur leur nombre !

Crédit image
Blogajob
CFDT Vendée

2 commentaires:

Anonyme a dit…

http://www.joc.asso.fr/stockage/dossiers/JOC_Plaquette_saisonniers.pdf : d'autres chiffres sur les conditions de travail des jeunes saisonniers.

et les accueils sasionniers ouverts par la JOC cet été: http://www.joc.asso.fr/actualite/les-accueils-saisonniers-ouvrent-leurs-portes-pour-l-ete-359.html

ça peut toujours être utiles à quelqu'un !

ADECOHD a dit…

Les 3, 4 et 5 décembre 2010, à Aubagne, sera organisé le 1er forum social des saisonniers. Il rassemblera 600 personnes dont essentiellement des saisonniers mais aussi les partenaires des saisonniers et des pluriactifs.
Pour en savoir plus, signer l'APPEL pour la tenue du Forum, vous inscrire, rendez-vous sur www.forumsocialsaisonniers.org

Les Rencontres Nationales sur la saisonnalité et la pluriactivité organisées pour la 11ème fois par l'ADECOHD et plus récemment ALATRAS (association des lieux d'accueil des travailleurs saisonniers)se dérouleront cette année en ouverture du Festival international des métiers de la montagne à Chambéry, les 17 et et 18 novembre 2010